LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'écrivain français David Diop pose pour une session photo à Paris (20 septembre 2018).

David Diop : "La littérature ne doit pas créer de frontières"

44 min
À retrouver dans l'émission

Nous recevons David Diop, romancier, maître de conférences à l’Université de Pau, auteur de Frère d’âme (Seuil, 2018, lauréat du prix Goncourt des lycéens 2018 et de l’International Booker Prize 2021), et de La Porte du voyage sans retour (Seuil, 2021).

L'écrivain français David Diop pose pour une session photo à Paris (20 septembre 2018).
L'écrivain français David Diop pose pour une session photo à Paris (20 septembre 2018). Crédits : Joël Saget - AFP

https://dai.ly/x840pnkLa Porte du voyage sans retour (Seuil 2021), troisième roman du maître de conférences à l’université de Pau et auteur David Diop, a intégré la première sélection du prix Goncourt 2021, dévoilée ce 7 septembre. Le livre est inspiré de la vie du naturaliste français Michel Adanson. Sous la plume de Diop, le personnage et ses ambigüités vient incarner les paradoxes des Lumières, période de quête de savoir et de rationalité qui n’empêche pas la traite de battre son plein.  

Adanson, débarqué au Sénégal esprit cartésien en bandoulière pour étudier la flore, se retrouve lancé sur la piste d’une jeune femme qui aurait réchappé aux artisans du système esclavagiste. De là, David Diop tisse une histoire d’amour fictionnelle, et déploie un univers symbolique riche, empruntant tant aux mythes occidentaux comme Orphée et Eurydice, qu’à la cosmologie du Sénégal pré-colonial. Il questionne avec subtilité le concept d’universel en décrivant la rencontre entre deux personnages qui sont autant de façon de communiquer avec la nature, d’expliquer le monde et de célébrer ses rois.  

Le récit peut-il réparer le monde ? La compréhension de la langue wolof permet en tout cas au narrateur du roman de s’emparer d’une mystérieuse histoire entendue, de se lancer dans une quête et de marier à une rencontre amoureuse une prise de conscience terrible sur ce que croient savoir et font les siens.  

La fiction, elle, offre la possibilité à l’auteur de renouveler la critique faite au système de la traite, pointant ses dégâts moraux, psychiques et culturels. Elle rend possible aussi, l’extraction des Noirs du narratif raciste et colonial tout en déployant une grande force poétique.  

Dans Frère d’âme (Seuil, 2018), prix Goncourt des lycéens 2018 et International Booker Prize 2021, déjà, David Diop, contre un siècle de stéréotypes, rendait aux tirailleurs sénégalais leur humanité en leur redonnant une voix par un travail minutieux sur la langue, l’oralité, le parler des soldats, la force des récits traditionnels sénégalais.  

La figure de Michel Adanson

Le roman est construit autour de la figure de Michel Adanson ; qui était-ce ?

C'était un jeune de 23 ans qui voulait devenir membre de l'Académie royale des sciences de Paris, et qui s'est vu commander un voyage hors des lieux habituels où allaient les botanistes. Il s'agissait pour lui d'aller dans des terres inconnues pour herboriser, décrire la faune et la flore. Il a été envoyé par les frères Jussieu, ses maîtres aux jardins du roi.

Ce botaniste a bel et bien existé : il voulait publier à lui seul une encyclopédie universelle. Il a écrit 400 articles pour le supplément de l'Encyclopédie, son herbier riche est conservé au Museum d'histoire naturelle, et il y a son Histoire naturelle du Sénégal (1757).

Il y a une quinzaine d'années, je me suis intéressé à ce Voyage au Sénégal, notamment parce que je suis d'origine sénégalaise. Ce livre m'a passionné car en 1750, il apportait une vision très neuve sur le Sénégal. Je voulais comprendre ce qu'il faisait, où il allait, d'où des travaux de recherche. Mais il y a deux ou trois ans, un doctorant est venu me voir ; il avait travaillé sur les brouillons d'Adanson, notamment un dictionnaire français-wolof très intéressant.

L'histoire d'un titre

"La Porte du voyage sans retour", c'est la manière dont est surnommée l'île de Gorée. Pourquoi ce titre ?

C'est un endroit qui est au rez-de-chaussée d'une maison, qu'on appelle la Maison des esclaves, où il y a une porte qui se découpe sur l'Océan Atlantique, qui paraît-il, auparavant, était prolongée par un ponton. Cette porte, c'était celle que passaient des esclaves qui partaient aux Amériques, dont c'est une porte d'un voyage sans retour.

Je tenais à ce titre parce que j'ai entendu le conservateur de la Maison des esclaves, quand j'étais jeune, dire que c'était la porte du voyage sans retour, et cela m'a vraiment impressionné, de telle sorte que je l'ai associé à Orphée et Eurydice.

La langue, un premier pas vers l'altérité

L'originalité de son regard, c'est ce premier pas vers l'autre : apprendre la langue.

C'était un pas intéressé : les traducteurs habituels ne pouvaient pas lui expliquer ce qu'il voulait savoir sur certaines plantes. Apprendre le wolof lui a permis de se débrouiller tout seul au Sénégal.

Quelle est la singularité de cette démarche ? Car vous lui faites dire qu'il est le seul à faire cela, à apprendre cette langue.

Ce n'est pas tout à fait exact, car il y a des missionnaires qui apprennent cette langue pour évangéliser. Ce qui est original avec Adanson, c'est que dans les papiers que j'ai trouvés au Museum d'histoire naturelle, un goût pour la langue apparaît : il ne traduit pas seulement du wolof vers le français, mais aussi vers le wolof, car il dit que c'est une langue qui est belle.

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Début du procès des attentats du 13 novembre 2015 : que mettre derrière le statut de victime ?
8H15
3 min
Le Billet politique
Comment les attentats du 13 novembre ont-ils changé la vie politique ?

Bibliographie

Couverture de "La Porte du voyage sans retour"

La Porte du voyage sans retourEditions du Seuil, 2021

Intervenants
  • Écrivain et maître de conférence en littérature à l'Université de Pau
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
Stagiaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......