LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Un employé de la SNCF à Charenton-le-Pont

SNCF : la rentabilité à quel prix ?

14 min
À retrouver dans l'émission

D’ici 2020, l’entreprise ferroviaire française doit se préparer à l’ouverture à la concurrence. La SNCF s’accrochera-t-elle au wagon de la libéralisation ? Comment l’entreprise publique compte-t-elle assurer sa pérennité ?

Un employé de la SNCF à Charenton-le-Pont
Un employé de la SNCF à Charenton-le-Pont Crédits : Charles Platiau - Reuters

« 20 millions d’euros par jour de grève ». 7 jours de grève consécutifs. Une dette de 50 milliards. Une ouverture à la concurrence prévue pour 2020. A la SNCF les chiffres s’accumulent et l’équation est de plus en plus difficile à résoudre. Alors que la réforme ferroviaire de 2014 prévoyait un accord social d’entreprise visant à « améliorer sa productivité » en vue de l’ouverture à la concurrence, le gouvernement vient de mettre les dirigeants de la SNCF au pied du mur. En imposant à la SNCF un maintien du régime de travail existant, le gouvernement a obligé l’entreprise à faire machine arrière. Les grévistes l’ont bien compris, l’exécutif est prêt à davantage de concessions à la veille d’un Euro de football.

Et pourtant, plus que quatre petites années ne séparent la SNCF de l’arrivée sur le marché de ses concurrents européens. Comment, dans ses conditions, l’entreprise va-t-elle assurer sa pérennité ?

Alors que le gouvernement fait miroiter depuis quelques temps une reprise partielle de la dette de la SNCF à sa charge, quel rôle va jouer l’État actionnaire dans l’évolution de l’entreprise ferroviaire ?

Au-delà de la SNCF, est-ce le transport ferroviaire en général qui est menacé ? Les vaches cesseront-elles un jour de regarder passer les trains ? Le train est-il encore un outil indispensable du maillage territorial ? Résistera-t-il aux « low-cost » de tous bords, de l’avion au covoiturage en passant par le bus ?

Pour tenter de répondre à ces questions parmi d’autres, nous recevons Michel Savy, professeur à l'Université de Paris Est Créteil et à l'École nationale des ponts et chaussées mais également directeur de l'Observatoire des politiques et des stratégies de transport en Europe. À ses côtés, Gilles Dansart, journaliste et directeur du site Mobilettre et Christian Laval, professeur de sociologie à l’université Paris-Ouest-Nanterre-La Défense et co-auteur notamment de Commun, essai sur la révolution au XXIème siècle (La découverte, 2014).

Écoutez la deuxième partie ici.

Chroniques
7H56
4 min
Les Idées claires
Les Balkans au bord de l'embrasement
Intervenants
  • ingénieur, économiste, professeur émérite à l’université Paris Est, auteur de « Nouveaux lieux, nouveaux flux : les mobilités de l’avenir », ed. Odile Jacob et de « Le transport de marchandises », ed. Presses polytechniques et universitaires romandes.
  • Professeur de sociologie à l'université Paris X Nanterre
  • Journaliste, rédacteur en chef du site Mobilettre et spécialiste du transport ferroviaire
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......