LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les candidats à la primaire des Républicains avant leur débat du 30 novembre 2021.

Face à Macron, le profil droit de l'élection présidentielle. Avec Jacques de Saint Victor et Ludovic Vigogne

44 min
À retrouver dans l'émission

La droite française traditionnelle doit trouver sa place entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen. Se redéfinir tout en se restant fidèle n’est pas une tâche aisée. Valérie Pécresse pariera-t-elle sur une droitisation ?

Les candidats à la primaire des Républicains avant leur débat du 30 novembre 2021.
Les candidats à la primaire des Républicains avant leur débat du 30 novembre 2021. Crédits : Julien de Rosa - AFP

Que se passe-t-il à droite ? La base militante a placé au second tour des primaires l’offre la plus droitière de toutes les candidatures. Et elle a finalement choisi Valérie Pécresse pour représenter Les Républicains à la prochaine élection présidentielle. 

Où se situe la présidente du conseil régional d'Île-de-France ? Elle se présente comme une réformatrice expérimentée. Ce qui a constitué l’épine dorsale du sarkozysme la soutient volontiers, mais on remarque que son programme rappelle beaucoup celui de François Fillon en 2017. 

Libérale et pro-européenne, peut-elle gêner le président Emmanuel Macron si ce dernier se lançait dans la campagne ? Comment s'y prendra-t-elle face à la concurrence de l’extrême-droite, alors que dans son propre parti, Éric Ciotti, arrivé deuxième à la primaire, a épousé avec succès une ligne identitaire rappelant celles du RN et d’Eric Zemmour ? 

Cette campagne pourrait contribuer à redéfinir la droite. Cette dernière, pour satisfaire son bloc d’électeurs traditionnel doit-elle se droitiser encore sur tous les sujets ? S’arrimer à une ligne que certains appellent “nationale-libérale”, au risque de rompre avec un logiciel chiraquien longtemps profitable ? 

Doctrinalement, Valérie Pécresse s'inscrit dans le sillage de François Fillon. Elle correspond à une évolution de la droite depuis Nicolas Sarkozy. En 2004, ce dernier a mis fin au magistère de Jacques Chirac.  Il a introduit des concepts comme celui de l'identité, et musclé le discours de la droite. Plus tard d'autres encore ont creusé encore ce sillon. Et Valérie Pécresse se situe clairement dans cette évolution de la droite. Ludovic Vigogne

Valérie Pécresse reste encore dans ce qu'on pourrait appelé un libéralisme managérial, qui a tendance, eu égard aux circonstances, à se durcir sur le plan des questions régaliennes et sociétales. Jacques de Saint Victor

La question se pose à droite : faut-il faire revenir l'électorat parti du côté d'Emmanuel Macron, ou faut-il s'adresser à ceux qui sont allés du côté de Marine Le Pen ? Longtemps, Valérie Pécresse voulait parler aux premiers. L'équation n'est pas aisée à résoudre, mais Pécresse coche beaucoup de cases : libérale, elle parle aussi beaucoup des valeurs de la famille... Tout son pari, c'est plaire à un électorat droitier et à un électorat macroniste. Il va falloir qu'elle complète son image de femme appartenant à la droite gestionnaire avec l'image d'une femme d'ordre. Ludovic Vigogne 

Chroniques
8H00
15 min
Journal de 8 h
Covid-19 : un conseil de défense sanitaire prévu lundi matin
8H15
3 min
Le Billet politique
Avec la primaire, malheur au vainqueur
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
Stagiaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......