LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Les choix Cinéma de Jean-Jacques Beineix

6 min
À retrouver dans l'émission

En tant que cinéaste, Jean-Jacques Beineix est intrigué par la maturité de certains réalisateurs d'aujourd'hui...

Jean-Jacques Beineix aime le cinéma du réel, le cinéma documentaire qu'il a pratiqué. Il aime le cinéma des gens qui le font voyager, qui l'amène au-delà de ce qu'il imagine et qui le charme.

Deux film cette année l'ont charmé : Carol de Todd Haynes " J'ai adoré ce film. Je suis tombé sous le charme des deux actrices... C'est une histoire d'amour absolument magnifique... J'étais sur un petit  nuage..."

Youth de Paolo Sorrentino "Un maître du cinéma contemporain. Film magnifique. Interprètes extraordinaires. Histoire extrêmement originale... Paolo Sorrentino a tout, un certain baroquisme, pensée pas vraiment ronde, plutôt ovale..."

Jean-Jacques Beineix, Cinéaste, producteur, scénariste, photographe, peintre, écrivain et musicien, Jean-Jacques Beineix est un artiste aux multiples facettes, de ceux dont la vie et l’œuvre ne peuvent être dissociées. Il vit ses œuvres et ses œuvres lui ressemblent. Il prend des risques, comme il l’a fait pour Roselyne et les lions en entrant dans la cage aux fauves. Son implication, mentale, morale et physique est totale. Ses films et son œuvre sont à son image. Jonchés d’indices, ils révèlent un reflet diffracté de son univers à la fois artistique et intime. Cet univers aux entrées multiples fonctionne par codage, tiroirs et jeux de perspectives. Il joue sur la synesthésie, la musique répondant aux couleurs et aux sensations. Il intègre des éléments de la vie réelle, et les souvenirs d’une vie rêvée.

FILMS : Le chien de monsieur Michel (Court Métrage - 1975) Prix au festival de Trouville - Diva (1981) 4 césars (Meilleur premier film, Meilleure photo, Meilleure musique, Meilleur son) et Prix de la meilleure photographie au National Society of Film Critics - USA (1983) - La Lune dans le Caniveau (1983) en compétition au Festival International du film de Cannes, César du meilleur décor. Nomination meilleur second rôle. Nomination meilleur photo - 37°2 le matin (1986), Roselyne et les Lions (1989), IP5 l’île aux pachydermes (1992) Meilleur réalisateur au festival international du film de Seattle, Mortel Transfert (2001) Sélection au Festival du Berlin et du festival du Seattle, Ouverture du festival de film de Hong Kong - Place Clichy sans complexe (Documentaire -1992) - Otaku (Documentaire – 1994) - Assigné à Résidence (Documentaire - 1997), Les Gaulois au delà du Mythe (Documentaire 2013).

AUTRES : L’Affaire du siècle - bande dessinée en deux volumes tirée du scénario éponyme - Les chantiers de la gloire T1 - récit autobiographique dont le tome 2 est à paraitre en 2015 aux éditions Fayard.

En 2013, la Ville de Boulogne, berceau du cinéma lui a rendu hommage en lui consacrant une exposition « Studio Beineix » au Musée des Années Trente le présentant comme un artiste complet et inclassable. La plupart des films de Jean-Jacques Beineix ont eu une carrière internationale en rencontrant un véritable succès notamment au Japon et aux États-Unis.

Actualités : Kiki de Montparnasse, théâtre musical mis en scène Jean-Jacques Beineix au Théâtre Lucernaire jusqu’au dimanche 27 mars 2016

L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......