LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Spectacle vivant: les choix de Didier Lockwood

5 min
À retrouver dans l'émission

Cette semaine, l’invité de la Dispute est Didier Lockwood Ce soir, il nous fait part de ses choix en Spectacle vivant
Les choix de l'invité :

Sur scène, dans Improvisible , spectacle musical et théâtral qu’il a conçu, mis en scène par Alain Sachs :

« C’est un rendez-vous avec moi-même parce que je suis seul sur scène face à l’inspiration et l’imagination… Je suis très heureux chaque soir de me retrouver dans cette situation, au bord de l’abîme puisque chaque soir est un spectacle différent puisqu’il se doit de se renouveler à chaque épisode… C’est un véritable frisson que de rentrer sur scène… C’est un peu un spectacle de l’extrême…Je dois fonctionner sur le spontané pendant une heure quarante en liant des textes improvisés et la musique… »

En tant que spectateur :

« Quand je vais voir un spectacle j’ai envie de sortir de la vie habituelle, des habitudes et de voir quelque chose que je n’ai pas encore découvert… »

« J’ai un souvenir récent du spectacle de Mathilda May , Open Space , au Théâtre du Rond-Point… C’est quelqu’un qui se plonge dans différentes disciplines artistiques : la danse, le chant, le théâtre et la scénographie… J’ai été subjugué par ce spectacle parce qu’il lie d’une manière très gracieuse ces différentes expressions artistiques mais aussi parce qu’il nous livre un message important : à quel point la société nous imprime dans des habitudes qui nous empêchent de voir… Georges Perec disait « la force de l’habitude nous entraîne vers une forme de cécité »…Un acte artistique va nous proposer de voir des choses qui sont toujours devant nos yeux mais que l’on ne sait plus voir… »


Didier Lockwood est violoniste de jazz et compositeur.

Né à Calais en 1956, il grandit au sein d’une famille d’artistes. Il entre au Conservatoire à l’âge de 6 ans. A 13 ans il intègre l’Orchestre lyrique du Théâtre municipal de Calais et remporte trois ans plus tard le Premier prix de violon du Conservatoire National de Calais ainsi que le Premier Prix national de musique contemporaine de la SACEM.

Didier Lockwood et Arnaud Laporte
Didier Lockwood et Arnaud Laporte Crédits : Daniel Finot - Radio France

Admirateur de musique classique, il se passionne également pour la musique improvisée et le jazz. Il fait ses débuts avec le groupe Magma à l’âge de 17 ans aux côtés du percussionniste Christian Vander. Puis remarqué par Stéphane Grappelli , il se voit propulsé sur la scène internationale du jazz.

En 1994, il réalise son premier album américain New-York Rendez-vous et compose en 1996 son premier concerto en trois mouvements pour violon électro-accoustique et orchestre symphonique intitulé Les Mouettes .

En 2000, il publie Tribute to Stéphane Grappelli pour lequel il reçoit de nombreuses distinctions : Diapason d’Or, Choc Jazzman, Sélection Fip.

Il crée en 2001 le Centre des Musiques Didier Lockwood , son école d’improvisation à Dammarie-lès-Lys.

Il se voit également remettre le titre de Chevalier de la Légion d’Honneur, d’Officier dans l’Ordre National du Mérite ainsi qu’Officier des Arts et des Lettres.

L’année 2013/2014 correspond au quarantième anniversaire de sa carrière, qu’il célèbre accompagné d’amis de longue date à travers de nombreux concerts partout dans le monde.

Actualités:

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......