LE DIRECT

Spectacle vivant : les choix de Romeo Castellucci

5 min
À retrouver dans l'émission

En 1981, Romeo Castellucci co-fonde la Sociétas Raffaello Sanzio. "Je me souviens qu'on a passé des journées entières à discuter. La discussion était le pilier de notre travail..."

Tout ce qui touche à l'imagination, dans n'importe quel champs artistiques, intéresse Roméo Castellucci.

Sa première rencontre avec les plateaux date de l'école primaire. Son premier rôle au théâtre : une petite souris.

Adolescent, il a découvert le théâtre de Carmelo Bene (acteur, écrivain, réalisateur et metteur en scène italien). "A travers ses spectacles, j'ai appris la discipline et la sévérité..."

Sa formation : les spectacles de la Compagnie théâtrale de Florence Magazzini Criminali, les films et les photos de Bob Wilson, le livre de Jerzy Grotowski "Vers un théâtre pauvre" (reed L'Age d'homme, 1993)

Romeo Castellucci
Romeo Castellucci Crédits : Seham Boutata - Radio France

*Romeo Castellucci * est né en 1960 à Cesena en Italie. Diplômé des beaux-arts en scénographie et en peinture à l'issue de ses études à Bologne, il est l'un des plus en vue du théâtre d'avant-garde en Europe à partir des années 1990. Il a créé, depuis une trentaine d'années, toute une série de spectacles où il intervient en tant qu'auteur, metteur en scène, scénographe, créateur de l'éclairage, du son et des costumes.

En France,*Romeo Castellucci * v ient pour la première fois au Festival d'Avignon en 1998 avec Giulio Cesare d'après Shakespeare. Les années suivantes, il y est à nouveau invité avec Voyage au bout de la nuit, un « concerto » d'après Céline (1999), Genesi (2000). Par la suite, le festival d'Avignon accueille le second « épisode » de la Tragedia Endogonidia avec* A.#02 Avignon* en 2001 avant de reprendre les deux « épisodes » suivants B.#03 Berlin et Br.#04 Bruxelles en 2005. Il présente encore *Hey girl ! * en 2007.

En 2008, Romeo Castellucci est « artiste associé » du Festival d'Avignon et il crée trois pièces inspirées par La Divine Comédie de Dante : Inferno dans la Cour d'honneur du Palais des papes, Purgatorio à Châteaublanc et Paradiso à l'Église des Célestins.

Sa pièce Sul concetto di volto nel figlio di Dio (Sur le concept du visage du fils de Dieu ), présentée au Festival d'Avignon au mois de juillet 2011, met en scène un homme jetant des excréments sur le visage du Christ. Jugée « blasphématoire » par des mouvements intégristes catholiques, elle occasionne, à l'automne 2011, des manifestations devant le Théâtre de la Ville à Paris où elle est représentée, marquées par plusieurs débordements et arrestations.

Dernières Actualités : Romeo Castellucci * était la star de la rentrée dernière sur les scènes parisiennes du Festival d’Automne 2015. Présent avec trois spectacles : Ödipus der Tyrann de Friedrich Hölderlin, d’après Sophocle (du 20 au 24 nov 2015 au Théâtre de la Ville), Le Metope del Partenone à la Grande Halle de la Villette (du 23 au 29 nov 2015), Orestie (une comédie organique ?) au théâtre de l’Odéon (du 2 au 20 déc 2015) et au théâtre des Louvrais-Pontoise (8 et 9 janv). Il avait également fait ses débuts à l’Opéra de Paris avec Moses und Aron d’Arnold Schönberg, et orchestré par Philippe Jourdan (17 oct au 9 nov 2015).

A venir : Orestie (une comédie organique ?) du 05 au 09/10/16 à Rome dans le cadre du RomaEuropa Festival

Go down, Moses, du 13 au 15/10/16 à Madrid dans le cadre du Festival de Otoño en Primavera

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......