LE DIRECT

Marie Curie à un journaliste

4 min
À retrouver dans l'émission

Datée du 11 décembre 1903, cette lettre dans laquelle Marie Curie récapitule à l’intention d’un journaliste quelques éléments de sa vie et de son curriculum vitae s’explique aisément. La veille, elle a obtenu avec son mari Pierre, ainsi qu’Henri Becquerel, le prix Nobel de Physique pour leurs travaux sur la radioactivité. Or si elle est la première femme à obtenir cet honneur, il a fallu que Pierre Curie intervienne auprès du président Poincaré, chargé de la recommandation auprès du comité Nobel, pour qu’elle y soit associée. Scientifique brillante travaillant dans l’ombre d’autres hommes, elle est donc pour la presse, au lendemain de cette prestigieuse récompense, une parfaite inconnue. Et qui a dû, comme elle le rappelle, se faire photographier d’urgence dans un studio de la Rive Gauche. Pour le reste, Marie Curie, née Sktodowska en 1867, livre les principaux renseignements ayant trait à sa carrière mais en omettant sa date de naissance (elle a alors 36 ans) et tout ce qui effraie sa vanité. Car si elle a bien été lycéenne à Varsovie, elle tait qu’elle excellait dans toutes les matières et qu’elle obtint l’équivalent de son bac avec une médaille d’or. De même qu’elle est en effet, licenciée en physique et maths, mais sortie respectivement première et deuxième de ces deux promotions. Quant à ce qu’elle ne dit pas, c’est qu’elle est aussi agrégée de maths depuis 1896 et qu’elle a obtenu, deux ans plus tard, le prix Gegner de l’Académie des Sciences pour ses travaux sur les propriétés magnétiques des métaux – prix qui lui sera de nouveau décerné en 1900 et 1902. Les faits, pas les récompenses, les résultats, pas leur cortège de distinctions, c’est tout ce qui lui importe et, c’est le cas de le dire, tout à son honneur, le seul qui valait quelque chose pour la modeste Marie Curie qui recevra encore en 1911 le prix Nobel de chimie pour ses travaux sur le polonium et la radium, devenant ainsi la seule femme à avoir été récompensée dans deux domaines scientifiques distincts.

*

Paris, le 11 décembre 1903

Je ne possède à ce moment aucune bonne photographie. Nous en avons donné quelques-unes qui ont paru dans les journaux, mais elles sont généralement très mauvaises. J’ai fait faire ma photographie il y a deux jours chez Piron, boulevard Saint-Germain à Paris, vous pourrez en trouver dans cette maison, mais seulement dans 8 jours. Quant à ma biographie, elle n’a été imprimée nulle part. On m’a dit qu’un article assez exact sur nous a paru dans le Temps d’hier ou d’avant d’hier. Voici quelques renseignements : je suis d’origine polonaise, de Varsovie. J’ai fait des études dans un lycée de cette ville. Je suis la fille d’un professeur de lycée. J’ai vécu dans mon pays en donnant des leçons, puis je suis venue à Paris en 1891 pour y faire des études supérieures à la Sorbonne. J’ai suivi les cours pendant 3 ans, et j’ai obtenu le grade de licenciée des sciences physiques et des sciences mathématiques. Je travaillais ensuite au laboratoire de physique de M. Lippmann à la Sorbonne. Je me suis mariée en 1895 avec M. Curie, et depuis ce temps je travaille avec lui à l’École de physique et de chimie, de la ville de Paris. Nous avons un enfant, une fille de 6 ans nommée Irène. J’ai obtenu en 1903 (juin) le grade de docteur des sciences à la Faculté des Sciences de Paris, et depuis 3 ans, je suis professeur à l’école normale supérieure des jeunes filles à Sèvres près de Paris, où j’enseigne la physique. Je ne suis pas la seule de ma famille qui ai fait des études supérieures. Une de mes sœurs est docteur en médecine, elle habite la Pologne autrichienne, mais elle a fait également ses études à Paris. Agréez, Monsieur, je vous prie, mes salutations.

M. Curie.

NB : J’ai publié un travail sur les “propriétés magnétiques des aciers trempés” et une dissertation sur “ les substances radioactives” qui a été présentée comme thèse à la Faculté des Sciences pour obtenir le grade de docteur.

L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......