LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Manifestation à Port au Prince en Haiti le 5 décembre 2017, contre la corruption. Fin août, un ministre a été limogé pour soupçons de corruption mais aucune action judiciaire n'a encore été engagée.

Corruption partout, justice (presque) nulle part

4 min
À retrouver dans l'émission

La corruption est un mal qui gangrène tous les pays. Un crime caché, encore très peu condamné. La lutte contre la corruption avance mais millimètres par millimètres. Sur ce sujet, comme tant d'autres, on part de très très loin, et la France est loin d'être exemplaire.

Manifestation à Port au Prince en Haiti le 5 décembre 2017, contre la corruption. Fin août, un ministre a été limogé pour soupçons de corruption mais aucune action judiciaire n'a encore été engagée.
Manifestation à Port au Prince en Haiti le 5 décembre 2017, contre la corruption. Fin août, un ministre a été limogé pour soupçons de corruption mais aucune action judiciaire n'a encore été engagée. Crédits : HECTOR RETAMAL - AFP

C'est aujourd'hui la journée de lutte internationale contre la corruption.  

En France, on en fait pas grand chose (à part cette chronique peut-être), mais au Burundi, on organisait encore récemment en prévision de cette journée, un concours de chanson pour sensibiliser les citoyens à la corruption.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Comment te sens-tu quand tu dilapides les biens de l'état. Comment te sens-tu quand tu pratiques la corruption en plein jour... Comment te sens-tu ? Fonctionnaire, il faut changer.  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Sur l'index de corruption de Transparency International, le Burundi est tout en bas. 159e sur 176 pays.  Et depuis deux ans, le pays a un plus grave problème (à moins que ce soit le même), son président a vu son mandat arriver à échéance en 2015, mais il ne veut pas quitter le pouvoir. Il y a déjà eu des milliers de morts, le conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni sans pouvoir rien faire. La situation est identique en RDC et au Togo en ce moment même.   

Garder le pouvoir pour garder la main sur les affaires économiques du pays, c'est le lot de trop de pays pour pouvoir tous les citer: Cameroun Paul Biya, 35 ans au pouvoir, Congo Denis Sassous Nguesso 33 ans, Ouganda Yoweri Musevini, 31 ans, Guinée équatoriale Obiang Nguema 38 ans.   

En Afrique, la corruption couterait 150 milliards de dollars par an, selon un diplomate américain. Le FMI estime que le marché des pots de vin pèse entre 1 500 et 2 000 milliards de dollars dans le monde par année. Mais en vrai, on en sait rien.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La corruption va de pair avec le blanchiment d'argent, les centres off shore, il n'y a qu'à voir le nombre impressionnant de personnalités politiques que recèlent les Panama Papers, et elle peut in fine financer le terrorisme, comme l'illustrent les activités de Lafarge en Syrie.    

La corruption est un sujet grave, pris au sérieux depuis peu de temps. "Payer pour obtenir un marché, c'était presque considéré comme un passage obligé, déplore un expert, cela change... un peu".  

20 ans de lutte contre la corruption, pas plus!  

L'Union Africaine a sa convention de prévention et de lutte contre la corruption, le conseil de l'Europe et l'ONU aussi, et les Etats sud américains également. Il n'y a que l'Asie qui ne s'intéresse pas formellement à la question. La seule convention qui prévoit d'évaluer ceux qui la signent, c'est celle de l'OCDE, elle a 20 ans pile.   En 20 ans, 443 individus et 158 entreprises ont été condamné pénalement pour corruption d'agents publics étrangers, mais 43 pays seulement ont ratifié cette convention. La Chine et l'Inde n'ont pas du tout l'intention de le faire.  

La lutte contre la corruption avance mais millimètre par millimètre. Contrairement à l'évasion fiscale, les Etats ne voient pas ce qu'ils peuvent en tirer directement, il n'y a pas de rentrées fiscales à la clef, et le thème est moins porteur politiquement.  
Patrick Moulette, chef de la division anti-corruption de l'OCDE .   

France non exemplaire   

Ne pas voir, tolérer, ce fut longtemps l'attitude de la France. Alors que ses entreprises représentent 3% du commerce mondial, jamais il n'y a eu en France de personne morale condamnée pour corruption, et en 2012, l'OCDE a du le déplorer publiquement.   

Plus probes les entreprises françaises ? Non, aux Etats Unis, Technip Total et Alstom ont dû verser des amendes allant jusqu'à 700 millions de dollars pour éviter un procès pour corruption.   Quand on ne cherche pas, on ne trouve pas, et c'était ça le problème en France. Cela change... un peu. Depuis un an, jour pour jour, une loi pour la transparence et la lutte contre la corruption oblige les plus grandes entreprises à recenser les risques de corruption liés à leur activité.  

  • Suis-je en contact avec des administrations publiques ? Oui, il y a un risque.  
  • Ai-je besoin pour mon business d'une autorisation spéciale? Une licence de télécommunication, la mise sur le marché d'un médicament, l'exploitation d'une ressource minière, forestière, pétrolière... la réponse est oui, le risque est élevé.   

Pour chacun de ses risques, les entreprises doivent dire comment elles font pour résister aux sollicitations éventuelles de pots de vins.   Une tache complexe qui a créée un nouveau marché. Cabinets d'avocats et d'expertises proposent aux entreprises de les épauler dans cette tache. Il existe même une norme ISO 37001 qui garantit la politique anti-corruption de l'entreprise. 

Avoir ce label, c'est aussi un moyen pour l'entreprise de dissuader toute demande de pot de vin, explique Philippe Montigny, président d'ETHIC intelligence, une entreprise qui aide les entreprises à respecter leurs obligations de contrôle de la corruption.     

L'agence française de lutte contre la corruption (60 fonctionnaires), nouvellement créée, vérifie que les entreprises respectent cette nouvelle obligation. Si ce n'est pas le cas, l'amende peut aller jusqu'à un million d'euros. En cas de soupçons plus fort, elle peut transmettre le dossier au PNF, le Parquet National Financier.   

Ça aussi, c'est une quasi nouveauté. Avant 2013, il n'y avait pas de magistrats spécialisés dans la grande délinquance économique et financière. Aujourd'hui, ils sont 16 pour 470 procédures en cours, dont une centaine d'affaires liées à la corruption. C'est mieux qu'avant, quand il n'y avait rien mais on ne peut pas dire que la France mette le paquet pour s'attaquer aux crimes en cols blancs en général, et la corruption en particulier.  

Verra-t-on un jour une entreprise française d'envergure condamnée en France pour corruption?   Safran a failli l'être en 2012, pour des centaines de millions d'euros de pots de vins versés au Nigeria, mais l'entreprise a été relaxé en appel en 2015. Rappelons que l’État est le premier actionnaire de Safran, et qu'en France, le parquet dépend directement du ministère de la justice.   Une particularité bien française, maintes fois dénoncée  par l'OCDE, les ONG de lutte contre la corruption (Sherpa, Anticor) et les magistrats.   

Épilogue heureux de cette affaire Safran, il y a 6 mois l'entreprise a obtenu un nouveau marché public au Nigéria, quasiment pour le même produit (des cartes d'identité) que celui qui l'a mené au tribunal.... comme si de rien n'était.     

Marie Viennot  

Voici la vidéo de la chanson dont on entend un extrait dans la version parlée de la bulle. C'est une chanson made in Québec!  

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......