LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L’indication d’origine est obligatoire pour les fruits et légumes, la viande bovine, de porcs, de volaille, de mouton, de chèvre, les produits de la pêche, oeufs, miel et huile d’olive. Le reste, non!

Dur dur d'acheter Made In France

3 min
À retrouver dans l'émission

Nos emplettes sont nos emplois, disait la pub en 1993, mais comment faire quand on ne comprend pas si les produits que l'on trouve en magasin sont fabriqués en France? Comment savoir ce qu'on achète quand les étiquettes portent à confusion?

L’indication d’origine est obligatoire pour les fruits et légumes, la viande bovine, de porcs, de volaille, de mouton, de chèvre, les produits de la pêche, oeufs, miel et huile d’olive. Le reste, non!
L’indication d’origine est obligatoire pour les fruits et légumes, la viande bovine, de porcs, de volaille, de mouton, de chèvre, les produits de la pêche, oeufs, miel et huile d’olive. Le reste, non! Crédits : Laurent Lhote - AFP

Vous rentrez peut être de faire vos courses ou vous irez bientôt, et vous faites peut être partie de ces 70% de français qui disent accepter de payer un produit 5 à 10% plus cher s'il est fabriqué en France. 5 à 10% c'est peu, et pas forcément conforme à la différence de prix qu'il existe entre un produit fait ici, et un produit importé… Mais il y a indéniablement un engouement pour le Made In France.

Salon, Assises, site internet dédié à ce sujet se multiplient. Chez les politiques, Arnaud Montebourg et sa marinière ont fait des émules… Favoriser le made in France c'est favoriser l'emploi, aucun politique ne dit le contraire. C'est du bon sens… ce même bon sens qui jadis faisait dire à une publicité.

"Nos emplettes sont nos emplois".

Initié par les chambres de commerce et d'industrie, cette campagne de publicité devait relancer l'industrie française. Le patron de la CCI d'EPINAL Georges Favre, interrogé dans ce reportage 100% vintage, y croyait dur comme fer.

"Je pense que ça a des chances de réussir parce que cela correspond à une réalité profonde, Georges Favre en 1993.

25 ans plus tard, un million d'emplois industriels ont disparu dans notre pays et si le slogan est resté dans toutes les têtes, il ne s'est pas transformé en acte d'achat.

Pour quelles raisons? c'est la question qui nous occupe aujourd'hui dans cette bulle.

Le prix me direz vous. Fabriquer en France couterait trop cher, et le porte monnaie ne serait pas patriote mais économe. Une étude récente intitulée NOT MADE IN FRANCE, "pas fait en France", estime qu'en consommant 100% français, les ménages perdraient 100 à 300 euros de pouvoir d'achat par mois. L'étude ne dit pas cependant ce que l'acte d'achat 100% français ferait gagner aux caisses de sécurité social et au budget de l'Etat, dommage…

Les produits français peuvent être plus chers, mais pas tous. C'est notamment vrai dans l'alimentaire. L'association Familles Rurales recense 10 fruits et légumes produits en France (sur 16 qu'elle a étudié pour une étude cet été) qui sont moins chers que leurs équivalents étrangers. Le panier moyen pour un mois de consommation de fruits et légumes pour 4 personnes est de 129.48 s'ils ont poussé en France, contre 110.8 si la famille choisit systématiquement les prix les plus bas… La différence n'est donc pas colossale.

Problème 1: le prix?

La Fédération indépendante du Made in France, une association qui réalise régulièrement des enquêtes autour de cette thématique a mené l'étude sur son fichier de sympathisants. Elle a été étonné de voir que le salaire médian de ses 1000 sympathisants est de 2000 euros, soit le salaire médian en France. Ce ne sont pas que les gros porte monnaie qui s'intéressent au Made In France. Acheter Français peut s'accompagner d'autres comportements dits responsables comme acheter d'occasion, ou moins consommer.

Les prix reste une explication rationnelle. Mais quand on voit la croissance à deux chiffres des produits bio, malgré leur prix, et quand on voit les campagnes de communication PRO MADE IN FRANCE des distributeurs qui nous promettent une vie moins chère, on se dit que le prix n'explique pas tout.

"Aujourd'hui il y a une demande du consommateur pour plus de proximité, si je veux croitre sur mon marché, je suis obligé de proposer des produits français, explique un distributeur".

Et c'est là que tout se complique, car qu'est ce qu'un produit français?

Problème 2: c'est quoi un produit français?

Avec la mondialisation des chaines de fabrication, le composant peut venir de là, un autre de là bas l'assemblage peut avoir lieu ici… Un produit français, ça ne veut rien dire, je l'ai lu et entendu pendant mon enquête… Des règles existent, mais elles dépendent de chaque secteur.

Ce qu'il est important de savoir c'est que le marquage de l'origine n'est plus obligatoire en France depuis 1986 sauf pour les fruits et légumes, la viande, le poisson, les œufs, le miel et l'huile d'olive, où les règles européennes obligent à un marquage de la provenance nationale pour des raisons sanitaires.

Pour tous les autres produits, le marquage est à l'initiative du fabricant.

S'il veut apposer la mention "fabriqué en France" sans risquer des poursuites pour infraction à l'article 39 du code des douanes, il devra pouvoir prouver qu'une partie substantielle de la valeur ajoutée de son produit vient de France. Ce caractère substantiel varie d'un produit à un autre, et pour simplifier la vie des entreprises, les douanes ont développé un service aux entreprises qui souhaitent savoir si elles peuvent revendiquer un produit FAIT en France.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Problème 3: étiquetage fantaisiste

Le fabricant peut demander conseil aux Douanes mais le contrôle n'a lieu qu'a postériori et pas de façon systématique. Or les infractions sont rares, comme le constate un rapport parlementaire de 2010, coordonnée par Yves Jégo et intitulé: "En finir avec la mondialisation anonyme".

Pour les trois années 2007, 2008 et 2009 la DGDDI a dénombré 499 contentieux en application de l’article 39. Ils concernent des produits en provenance de : Chine (242 contentieux), Tunisie (42 contentieux), Turquie (38 contentieux), Inde (27 contentieux). . .

De plus, en l'absence de contraintes réglementaires, le fabricant fait quasiment ce qu'il veut en matière d'étiquette. Certes, il n'a pas le droit d'induire le consommateur en erreur, mais le consommateur pressé n'y verra sans doute que du feu… c'est le pari que font beaucoup d'industriels ou de marques de distributeurs. Les associations de consommateurs s'en font régulièrement l'écho.

Petits conseils pratiques

Si vous voyez un drapeau bleu blanc rouge, regardez-y à deux fois. Ce jambon se dit "élaboré en France", mais où a été élevé le porc? mystère. Et ces haricots blancs sans origine spécifiée? Le drapeau français sur l'emballage, est-ce pour le lieu de conception de l'étiquette? Des cornichons indiens, mais conditionnés en France, cela mérite t-il un graphisme tri-colore? Les exemples sont légions…

Problème 4: pas de réglementation possible sur le Made In France

Plus de clarté ne serait pas du luxe. Car les labels ont beau se multiplier (AOP, IGP, Origine France, Entreprise du Patrimoine Vivant, VPF etc…) , la confusion s'accroit.

Mais la France ne peut imposer ses règles sur le marquage des produits faits en France, ce serait contraire au droit communautaire, contraire aux règles mises en place pour créer le marché intérieur européen.

La question revient régulièrement dans le débat public en France. Vous trouverez ici un échange tout à fait emblématique suite à une question posée par un sénateur en 2005.

Il y a 10 ans, la commission disait, selon le ministre des petites entreprises d'alors, réfléchir à un marquage "MADE IN EUROPE", mais on entend plus parler de ce projet et au contraire les demandes d'exemption à cette obligation de "non-marquage de l'origine nationale" du produit se multiplient auprès de la commission européenne. Voir à ce propos, le billet économique de Jean-Marc Chardon: De plus en plus de pays font la course aux labels nationaux.

Made In Europe c'est donc aujourd'hui seulement le nom d'un album de Deep Purple, groupe britannique dont ce fut le dernier album, mais n'y voyez qu'un clin d’œil, pas une prédiction…

Marie Viennot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......