LE DIRECT
Cette semaine 1/ inauguration du nouveau siège social d'Amazon à Seattle, 40 000 plantes, 3.2 milliards d'euros et 2/ Amazon France veut réduire la prime de nuit de 27 à 23% pour réduire ses coûts...

L'effet Amazon I

4 min
À retrouver dans l'émission

Livres, musique, vidéo, journaux, produits alimentaires, services informatiques, assistants personnels connectés et bientôt santé et protection sociale. L'ambition d'Amazon est sans limite, sa puissance colossale. L'effet Amazon? Ce sont les Américains qui en parlent... pour le moment...

Cette semaine 1/ inauguration du nouveau siège social d'Amazon à Seattle, 40 000 plantes, 3.2 milliards d'euros et 2/ Amazon France veut réduire la prime de nuit de 27 à 23% pour réduire ses coûts...
Cette semaine 1/ inauguration du nouveau siège social d'Amazon à Seattle, 40 000 plantes, 3.2 milliards d'euros et 2/ Amazon France veut réduire la prime de nuit de 27 à 23% pour réduire ses coûts... Crédits : JOHN G. MABANGLO - Maxppp

Aujourd'hui je vous parle de l'effet Amazon. Amazon effect... ce sont les Américains qui en parlent le plus, qui en parlent déjà. Forcément, là bas, Amazon pèse la moitié du commerce électronique, 53% même, et le chiffre d'affaire de ce secteur, son poids dans l'économie a augmenté de 40% en 4 ans.   

Comme il y avait chez nos voisins américains une opulence de centres commerciaux, l'effet Amazon sur les temples de la surconsommation à crédit a été OUAOUH..., comme on dit dans le marketing. Et l'effet continue.  L'effet Amazon on peut le voir sur des vidéos qui accompagnent la musique de la bulle sonore. 

Dead Malls... bientôt chez nous sans doute...   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Amazon: 500 000 emplois

Amazon, c'est aussi des emplois. 540 000 dans le monde. C'est le 2ème plus gros employeur américain. Les magasins Wall Mart en emploient 4 fois plus encore, mais Amazon n'aspire qu'à grossir, et le fait. 77% de salariés en plus entre 2016 et 2017. Mais au final, Amazon, crée-t-il de l'emploi?   

Une étude américaine publiée par l'Economy policy institute évalue l'impact sur les contés qui ont accueillis des entrepôts Amazon, et le résultat, c'est que deux ans après avoir ouvert, l'emploi dans la logistique a augmenté de 30%. Mais dans le conté, tout emploi confondu, rien n'a bougé.   

On ne sait pas dire la cause de cette stagnation. Les emplois Amazon ne font-ils que compenser les pertes d'Emploi ailleurs? Amazon est-il responsable, ou pas? 

Il n'y a pas en tout cas d'effet AMAZON notable à la hausse.  Mais il y a un autre effet. Dans les négociations pour installer son centre logistique ici plutôt que là, Amazon négocie des réductions d’impôts avec les autorités locales.  

"Race to the bottom", comme le disait en Anglais à Davos la semaine dernière Emmanuel Macron, l’effet Amazon, c'est la course en avant vers toujours moins d’impôts, et de recettes publiques.  

L'Economy Policy Institute préconise d'investir plutôt dans l'éducation et les infrastructures de transport. 

Biosphère en guise de siège

Amazon investit dans la recherche, et aussi dernièrement dans un siège social flambant neuf. Jeff Bezos, le fondateur d'Amazon veut que les employés de son siège à Seattle retrouvent un contact avec la nature. Il inaugure ce jour ce nouveau siège, où il n'y a pas de bureaux, mais des plantes.  400 espèces venues du monde entier et une voix qui émane d'un cercle juché tout en haut de la plus haute sphère. 

Big brother s'appelle  ALEXA... 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

C'est elle le clou du spectacle, le nouveau produit à vendre.   

A écouter: Gafa, la voix est libre

Le bâtiment a couté près de 3 milliards et demi de dollars. Celui d'Apple en coutera semble t-il 5 milliards.  Les GAFA se battent pour la première place, et AMAZON a toute ses chances. 

En 2018, l'entreprise pourrait atteindre les 1000 milliards de capitalisation boursière. Elle serait première entreprise du monde (en valorisation boursière) et plus grosse que 90% des Etats de la planète.  

Patron le plus riche du monde... mais économe

Jeff Bezos n'en demeure pas moins, un patron économe de ses dépenses... quand il s'agit de ses salariés, agents de maitrise ou d'exploitation.  Cette semaine en France, Amazon a voulu négocier à la baisse la prime de nuit de ses salariés français... 23%, au lieu de 27%. Les syndicats ont refusé. 

"Ils nous disent tout le temps qu'il n'y a pas d'argent". Alain Jeault, délégué syndicat Amazon.

Ce qui est vrai, c'est que les plus grandes marges, Amazon ne les fait pas dans le e-commerce. Il les fait dans une activité B TO B, dans le Cloud. Amazon vend aux entreprises des services web. Et dans ce secteur là, o combien stratégique, AMAZON WEB SERVICES, est loin devant ses concurrents.   

Effet trust garanti. Pendant que la concentration opère dans les services technologiques aux entreprises, la maison mère aspire à toujours plus de diversification. Cette semaine Amazon a annoncé qu'elle se lançait dans la santé et la protection sociale avec deux autres partenaires financiers. De leurs salariés pour commencer... 

Le Welfare state, l'état social, c'est bien le prochain secteur à "disrupter"... entre temps, il y en a d'autres secteurs en cours de "disruption", dont les médias et la banque. Nous y reviendrons dans cette chronique. 

Marie Viennot 

L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......