LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Près de 4000 poids-lourds parqués dans l’aéroport de Manston vers Douvres, avec à leur bord des milliers de routiers qui auront fêté Noël dans leur camion.

Les Pères Noël oubliés de la logistique maritime et routière

4 min
À retrouver dans l'émission

Des milliers de routiers coincés à Douvres, 400 000 marins confinés en mer depuis plus de 11 mois. A cause du covid-19 et surtout de l’indifférence des autorités politiques à leur égard. Travailleurs essentiels, plus que jamais mais toujours invisibles et/ou dédaignés.

Près de 4000 poids-lourds parqués dans l’aéroport de Manston vers Douvres, avec à leur bord des milliers de routiers qui auront fêté Noël dans leur camion.
Près de 4000 poids-lourds parqués dans l’aéroport de Manston vers Douvres, avec à leur bord des milliers de routiers qui auront fêté Noël dans leur camion. Crédits : WILLIAM EDWARDS - AFP

Cette année, comme les précédentes, le Père Noêl n’est pas venu en traineaux mais en bateaux. Le transport maritime assure l’acheminement de 85% des marchandises dans le monde, et le covid-19 n’y a rien changé… pour les marchandises. 

Nourriture, médicaments, pétroles, cadeaux made in China ou autre sont arrivés à bon port… les marins à bord, eux, c’est une autre histoire. 

A lire/ écouter : Marins : toujours aussi essentiels et toujours aussi invisibles

Depuis le mois de mars, les relèves d’équipage sont devenues un casse-tête. Certains ports refusent aux marins de débarquer, car ils craignent qu’ils soient contaminés, d’autres les acceptent, mais imposent ensuite une quatorzaine, à l’hôtel, que le marin doit le plus souvent payer. 

"Ce sujet occupe mes journées et mes nuits depuis mars" témoigne un capitaine qui veut rester anonyme.  Avec la deuxième vague, il est parfois impossible de passer d’un pays à un autre. Les ports et les Etats changent de règles du jour au lendemain. 

Copie d’écran du 25 décembre 2020 du site qui donne des informations sur les ports ouverts ou fermés aux relèves d’équipage.
Copie d’écran du 25 décembre 2020 du site qui donne des informations sur les ports ouverts ou fermés aux relèves d’équipage. Crédits : S5

L’un de mes collègues devaient embarquer au port de Douala en janvier, mais comme le Cameroun a fermé ses frontières contre la propagation du virus, il a dû embarquer deux semaines plus tôt en France, et n’a pas pu fêter Noël avec sa famille. Capitaine  Frédéric HARDY, pilote maritime sur un terminal pétrolier en Afrique de l'Ouest. 

Ça c’est au mieux… et pour les marins français, qui sont plutôt bien traités par leur compagnie. 

17 mois sans mettre le pied à terre, sans voir sa famille, sans repos

Pour les marins non gradés, Philippins, Chinois ou Indonésiens, la situation est plus grave.  Certains ont passé plus de 17 mois à bord, alors que la durée légale est de 11 mois. 17 mois sans mettre le pied à terre, 17 mois sans congés, sans voir sa famille. Plus le temps passe, plus la situation s’aggrave, avec des risques de plus en plus grand pour la santé mentale de ces marins, et la sécurité maritime. 

A lire/ Ecouter : Covid-19 : la marine marchande vit une crise humanitaire (entretien avec Pierre Blanchard président de l’association Française des capitaines de navire)

Déjà une mini marée noire à l’Ile Maurice est imputable à ce problème des relèves d’équipage. Au mois d’aout, un vraquier s’est échoué, libérant une partie de son fioul, qui est allé souiller les coraux et la mangrove alentour. Le capitaine du navire a expliqué au journal le Mauricien, qu’il était à la barre depuis janvier 2020, que son contrat devait prendre fin en juin, mais qu’il a été prolongé, que deux marins officiant sous ses ordres n’étaient pas redescendus à terre depuis un an… et que son bateau avait navigué sans destination faute de commande pour éviter de payer les taxes dans les ports. 

Vue aérienne du Wakashio, le vraquier qui s’est échoué au large de Maurice en aout 2020.
Vue aérienne du Wakashio, le vraquier qui s’est échoué au large de Maurice en aout 2020. Crédits : AFP - AFP

Difficile de savoir combien de marins sont concernés aujourd’hui. 400 000 marins dit l’Organisation Internationale du Travail, qui après l’ONU, et l’Organisation maritime internationale, a tiré la sonnette d’alarme en décembre dans l’indifférence générale.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il faut accorder aux marins le statut de Key workers, travailleurs essentiels, disent ces organisations et faciliter leur déplacement. 46 pays se sont engagés à la faire (dont la France) mais ces engagements ne pèsent pas lourds face à la crainte du virus et de son nouveau variant. 

Routiers pas mieux lotis que les marins

Nous sommes maintenant à Douvres, mercredi dernier le 23 décembre 2020. Pourquoi la seule station-service du coin a fermé les toilettes, s’énerve le routier que l'on entend au début du reportage ci-dessous ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L’ambiance est tendue entre la police anglaise, et les chauffeurs. 

Ils sont alors presque 5000, parqués dans l'aéroport de Manston à 30 km de Douvres, leur poids lourds comme seul refuge, sans toilettes, sans douche, sans repas… 

La France a fermé la frontière dimanche dernier par crainte du nouveau variant. La Fédération Nationale des Transporteurs Routiers dit avoir été alertée une demi-heure avant les médias. 

Noël en famille annulé pour les pères noël de la route, dont 800 français. Et surtout des conditions de vie déplorables pendant plusieurs jours. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

" La France a protégé l'Europe en prenant des mesures de contrôles strictes", assure Jean-Basptiste Djebarri, le Ministre des transports sur France Info le 24 décembre

La commissaire européenne au transport a de son côté publiquement déploré le fait que la France ne suive pas ses recommandations et ne lève pas dès le début les restrictions qu’elle voulait imposer pour les camionneurs. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Les aurait-on oubliés les routiers ? Oui, et pour la deuxième fois. Au premier confinement, il avait fallu attendre deux semaines pour que les relais routiers, qui leur permettent de manger et de se laver, soient autorisés à ouvrir. Au deuxième confinement, il faudra encore que leurs syndicats s'indignent pour que les relais routiers (restés ouverts cette fois, mais juste pour de la vente à emporter) puissent leur ouvrir leurs portes et leur fournir des repas chauds. 

" les bagnards de la surconsommation "

Aujourd’hui la frontière avec la Grande Bretagne est de nouveau rouverte, mais avec 10 000 routiers restés coincés, les tester prendra plusieurs jours. La Croix Rouge est venue leur apporter des repas le soir de Noël. Des pompiers ont été dépêchés à Douvres pour porter assistance aux routiers en souffrance.  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Moi, j'ai des témoignages où on a fait passer des sandwichs dans des files, mais qu'une file sur deux, ça veut dire qu'il y en a un qui mange et l'autre ne mange pas ? Dans quel monde vit-on ? (…) Ça fait 20 ans que je travaille et que je suis syndicaliste dans le transport routier. Jamais je n'ai vu ça. C'est honteux. On est devenus les bagnards de la surconsommation. Aline Mesples, la présidente de l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens à France Info.

Transporteur de la mer ou de la route, même traitement : toujours aussi essentiels, toujours aussi peu pris en compte. Jamais applaudis, ni reconnus, ni récompensés… et régulièrement laissés en plan, abandonnés sur le champ de bataille, comme le disent leurs représentants. 

L’année 2020 s’achève dans l’amertume pour tous les travailleurs et travailleuses dits essentiels qui auront permis à notre système de continuer.  

A écouter : Les salariés de la deuxième ligne toujours dans l’attente

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

48h avant Noël, les routiers ont fait sonner leur klaxon, une nuit, dans le silence de l’aéroport désaffecté où ils étaient parqués. 

Espérons qu’au Noël prochain, on ne les aura pas oubliés et que leurs cousins des mers auront enfin pu retrouver des conditions de travail décentes. 

Joyeux Noël à vous et à eux. 

Marie Viennot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......