LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le taureau de Wall Street se trouve non loin de la bourse de New York dans le sud de Manhattan... mais le vrai centre névralgique de la finance New Yorkaise c'est plutôt Park Avenue...

Par où la prochaine crise financière ?

4 min
À retrouver dans l'émission

10 ans après la faillite de Lehman Brothers, impossible de ne pas se poser la question : d'où viendra la prochaine crise, quand, et peut-on vraiment faire sans... une prochaine crise ? Plongée dans les inquiétudes des financiers de Wall Street. Bear ou Bull, à vous de choisir...

Le taureau de Wall Street se trouve non loin de la bourse de New York dans le sud de Manhattan... mais le vrai centre névralgique de la finance New Yorkaise c'est plutôt Park Avenue...
Le taureau de Wall Street se trouve non loin de la bourse de New York dans le sud de Manhattan... mais le vrai centre névralgique de la finance New Yorkaise c'est plutôt Park Avenue... Crédits : Drew Angerer - AFP

Cet été, Wall Street a battu un record de longévité à la hausse. Pendant 3 453 jours, il n'y a eu aucun choc à la bourse. La dernière fois que ce record avait été établi, début 2000, la bulle internet éclatait le lendemain...   

Une bulle éclate quand disparaît l'illusion que ce qui valait de plus en plus cher peut encore prendre de la valeur. Or l'indice S&P500, qui rassemble les valeurs des 500 plus grandes sociétés américaines a augmenté de... non pas 100 ni 200, mais 343% depuis 2010.

Les arbres ne montent pas au ciel...

Cela peut-il encore grimper?  C'est là que les financiers se divisent en deux catégories. Les taureaux, et les ours.   

Voici ce que dit un ours... rencontré cet été à New York lors d'une conférence censée donner le ton des 6 prochains mois.     

Tous les cycles ont une fin, on approche de la fin du cycle Frank Rybinski, Senior Investment Strategist, AEGON

Ours ou taureau ?

Les ours anticipent que le marché va baisser, ils parient sur la peur, et pensent qu'il vaut mieux vendre. Les actifs financiers ont tellement pris de la valeur, que comme on dit, les arbres ne montent pas au ciel, alors un jour il faudra bien que cela reparte à la baisse. C'est d'autant plus envisageable que les banques centrales ont commencé ou prévu de ne plus arroser les marchés de liquidités.   

Les taureaux, eux pensent que les prix vont encore augmenter et continuent d'acheter. Des stratégistes "taureaux" expliquent que l'économie outre atlantique se porte bien, que le chômage n'a jamais été aussi bas, les bénéfices des entreprises si élevés, grâce notamment à la réduction massive d'impôts de décidée par Donald Trump. Être taureau, c'est être optimiste, ou parier sur l'avidité du marché.  Le taureau, c'est d'ailleurs l'emblème de Wall Street.   

Mais dans la conférence où je suis allée en juillet à la CFA society 1540 Broadway, il n'y avait que des ours...   

Les investisseurs réclament des taux de rendement de 8%, c'est beaucoup trop, ils n'auront jamais ça. Doug J. Peebles, Chief Investment Officer chez AB Fixed Income

Les prix sont déconnectés de la réalité économique, il y a un problème de distribution, s'inquiète un autre, avant de demander à la cantonade... "Combien gagne une infirmière ?" l'air scandalisé. 

Une vague d'effroi traversera la salle où se trouvait une centaine de personnes quand un troisième racontera qu'allait ouvrir à San Francisco un fast-food où les hamburgers sont fabriqués par des robots.   

Les innovations auront clairement un effet déflationniste. Si les robots prennent les emplois, la bourse à terme chutera, et c'est un vrai sujet de préoccupation. Michael Batnick, Directeur de la Recherche, Ritholtz Wealth Management 

Non...  Wall Street n'est pas déconnecté de main street, et l'écart grandissant entre l'économie réelle, les salaires, et le prix des actifs financiers inquiète ceux qui les manipulent.   

Mais d'où va venir la crise ?

La bulle économique n'est pas une boule de cristal, mais elle vous propose deux pistes.   

La première s'appelle ETF, exchange traded fund. Un produit financier dont les investisseurs sont très friands car il offre de bons rendements. Depuis 2008, il y en a 5 fois plus en circulation Le problème, c'est que personne ne sait comment ces produits financiers réagissent dans un marché en baisse puisque leur essor est recent. On retient son souffle, mais possible que cela fasse trembler Wall Street sans nous inquiéter nous. Les régulateurs américains en tout cas s'en inquiètent depuis un an déjà, on ne pourra pas dire qu'ils n'avaient rien vu.   

La deuxième piste est plus angoissante, et c'est d'elle dont on parle le plus : une crise des dettes souveraines... autrement dit ce qu'a vécu la Grèce mais à plus grande échelle. Une incapacité pour les États endettés de trouver de l'argent sur les marchés financiers.  

Pourquoi cette crainte? Parce que 10 ans après la crise, si on fait les comptes, comme l'a fait le FMI,  on constate que l'endettement des États a doublé. Il est proche de 64 000 milliards de dollars.   

Evolution de la dette selon les différents acteurs, selon le FMI.
Evolution de la dette selon les différents acteurs, selon le FMI. Crédits : FMI

A quel moment, les investisseurs, financiers de Wall Street et d'ailleurs se demanderont-ils s'ils seront remboursés? Quand se fera leur prise de conscience ?   

Le plus tard possible sera le mieux... Alors souhaitons encore de longues années d’irrationalité à la finance et Wall street. Leur confiance peut être aveugle pour le moment nous accommode bien plus qu'on ne le pense.

Marie Viennot

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
Production
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......