LE DIRECT

La liste des listes !

4 min
À retrouver dans l'émission

Le chef Alain Ducasse est-il tatoué? Eh bien la réponse est non. Cette information exclusive, nous l'avons apprise à l’occasion de la remise des World Restaurants Awards, un énième classement des meilleurs restaurants du monde, qui lui a remis à Paris, le prix du meilleur chef non tatoué.

Crédits : Creativ Studio Heinemann - Getty

De là à dire que les remises de prix dans la gastronomie frôlent avec le n’importe quoi, il y a un pas que je ne franchirai pas. En revanche, force est de constater que ces listes pullulent et qu’avec elles, ma perplexité croît et embellit… 

Car admettons que vous me demandiez quel est actuellement le meilleur restaurant du monde … comme je suis sensée et raisonnable, je vous réponds que tout dépend de vos goûts : aimez-vous les tables simples ? Sophistiquées ? La cuisine traditionnelle ? Avant-gardiste ? Scandinave ? Française ? Une autre façon de vous dire que la gastronomie est un sujet tellement vaste et subjectif qu’il est impossible d’en établir un classement.

Ce qui n’est assurément pas l’avis des équipes des fameuses listes qui se multiplient, pour, disent-elles, célébrer l’universalité de la cuisine, quand certains esprits fâcheux n’y voient du business. 

Ces listes sont créées et gérées par des sociétés de production qui ont besoin de visibilité pour exister et gagner de l’argent, d’où des shows magnifiques, animés à la façon des oscars, et sponsorisés par des marques alimentaires et des offices de tourisme, ce qui questionne parfois sur la sur-représentation de certaines villes ou pays dans la sélection. Mais bon, passons.

Naissance des listes 

Tout a commencé à Londres en 2002, avec les fameux Fifty Best, émanation du magazine britannique Restaurant. L’époque s’y prêtait : dans le monde entier, notamment au Japon, au Royaume-Uni, en Espagne, des chefs cuisiniers plus doués et créatifs les uns que les autres s’émancipaient de la grande cuisine française, LA référence gastronomique, qui commençait à trembler sur son piédestal. Avec leur show à l’américaine, et en déclarant que le meilleur chef du monde était un espagnol (Ferran Adria de El Bulli), les Fifty Best ont créé une onde de choc, qui a fait rentrer de plain pied la gastronomie dans la modernité et la mondialisation, jugez plutôt : un magazine anglais récompense un chef espagnol dans une cérémonie financée par une marque d’eau minérale italienne ! N’empêche que c’était une idée marketing géniale, et bien que controversée, elle crée l’événement chaque année depuis.

Tant et si bien que cela a donné des idées à deux concurrents récents mais sérieux :
-Le premier, c’est La Liste (2016) qui s’autoproclame « la meilleure sélection gastronomique au monde », et réalise son classement de mille restaurants en compilant les notes des guides du monde entier et les avis en ligne.
-Les petits derniers, ce sont les World Restaurants Awards, créés cette année, par des anciens des… Fifty Best. Eh oui, ce monde est tout petit. 

Tant de listes, nous donne forcément une idée du meilleur restaurant de la planète ?

Détrompez-vous ! Car le plus drôle, c’est que leurs classements n’ont rien à voir les uns avec les autres. Les premiers des uns peuvent être les derniers des autres, ou carrément absents des listes concurrentes !
C’est le cas de Wolfgat, en Afrique du Sud (chef Kobus Van der Merwe), qui vient de remporter le World Restaurant Award du restaurant de l’année, et qui ne figure pas dans les 50 premiers des autres classements.
Quant au numéro 1 du Fifty Best, Massimo Bottura (Osteria Francescana à Modène), il n’est que 34ème dans La Liste.
Enfin, notre Alain Passard national, le chef de l’Arpège à Paris, est 8ème dans le Fifty Best, et 6ème dans La Liste, mais il n’est récompensé que du… meilleur compte Instagram par les World restaurants awards ! 

Bref, pour vous aider à trouver la table de vos rêves dans cette internationale de la gastronomie, il faut que je vous dresse la liste des listes. Car elles ont chacune leur style. Je dirais, pour faire simple, que les Best Fifty ont transformé les chefs en rock stars. Que La Liste est dans un registre plus classique (Guy Savoy en n°1). Et que les World Restaurants Awards déboulent là-dedans comme un chien dans un jeu de quilles avec des prix complètement fantaisistes.
L’intérêt de tout cela ? Ça fait parler de la gastronomie et c’est tant mieux.
En plus, ça nous apprend que Ducasse et Passard sont deux immenses chefs… une nouvelle !

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......