LE DIRECT
Carl Theodor Dreyer Vogue 1964 &  au centre Sergei Eiisenstein, prépare le film "Ivan le Terrible."

Les grands classiques étrangers

59 min
À retrouver dans l'émission

La cinémathèque de France Culture, c’est un voyage dans le cinéma des années 40 avec la collection Ecran sans images. Les plus grands chefs-d’œuvres du cinéma à partir des archives de l’INA. Aujourd'hui "Jour de colère" de Carl Théodor Dreyer & "Ivan le terrible" de Serge Eisenstein.

Carl Theodor Dreyer Vogue 1964 &  au centre Sergei Eiisenstein, prépare le film "Ivan le Terrible."
Carl Theodor Dreyer Vogue 1964 & au centre Sergei Eiisenstein, prépare le film "Ivan le Terrible." Crédits : Horst P. Horst/Condé Nast (Getty) et Sputnik - AFP
  • Jour de colère (1947)

Un film danois de Carl Théodor Dreyer. Musique de Paul Schirbeck.
Dreyer, cinéaste danois, a une carrière très longue (qui s’étend de 1918 à 1964), mais ses films sont cependant peu nombreux : 14 films, consacrant pour chacun une préparation extrêmement méticuleuse. Il est connu pour sa Passion de Jeanne d'Arc en 1928, avec Renée Falconetti, pour Vampyr, film fantastique, et son  premier film parlant, mais également pour Ordet (1955) et Gertrud (1963).
Au début du XVIIe siècle au Danemark, le pasteur Albretus Absalon vit avec sa mère et sa seconde épouse Anne. Son fils Martin arrive dans leur demeure accompagné de Marthe Herlofs, une vieille femme accusée de sorcellerie…
Comme La passion de Jeanne d’Arc, Jour de colère dénonce l’intolérance et le fanatisme, mais il est mal accueilli à sa sortie.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

  • Ivan le terrible  (1945)

Un film de Serge Eisenstein, musique de Serge Prokofiev. Adaptation radiophonique de Paul Achard, réalisation de Pierre Barbier, avec Marcelle Genia, Claire Guibert, Jean Martinelli (sociétaire de la Comédie française), Jean Did, Roger Rubel, Jean Clarence, Albert Gercourt, Marcel Lupovici, Hubert Prelier.
Eisenstein, d’abord décorateur, metteur en scène de théâtre, fait la rencontre de Meyerhold qui aura une grande influence sur son travail. Réalisateur de propagande pour le régime soviétique, on se méfie ensuite de lui en raison de ses voyages en Occident. Il est tout de même nommé directeur artistique du plus grand studio d’URSS en 1941. Il bénéficie de l’approbation de Staline pour la première partie d’Ivan le Terrible, et reçoit même le prix Staline en 1945. La deuxième partie, terminée en 1946, dresse un portrait beaucoup plus négatif du tsar Ivan IV. Et il commence une troisième partie, mais qui est confisquée et en partie détruite, et demeure inachevée. La seconde partie est immédiatement interdite, et met fin à la carrière d’Eisenstein.
Cette vaste fresque historique, portée par la musique de Prokofiev,  met en scène  Ivan IV de Russie oeuvrant à unifier les terres russes, un souverain, en proie aux complots fomentés par la noblesse, et exterminant sans pitié ses adversaires. Cet enregistrement radiophonique, dont la qualité sonore est inégale, est centré sur les jeux de pouvoirs autour d’Ivan.  

« Les tsars doivent toujours être prudents, et comment ! […] Pour leurs serviteurs, pour les bons – la compassion, la douceur et la paix, mais pour les mauvais – la cruauté et la souffrance ! » 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Une série d'émissions proposée et composée par le Service des Fictions : Blandine Masson, Celine Geoffroy, Mary Simon Présentation : Anne de Biran Choix des scénarios et documentation : Julie Borgel  Restauration son des émissions Jean-Marc Potterie  Réalisation Mydia Portis-Guérin, à la technique Morgane Danan

L'équipe
Coordination

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......