LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Antoine de Saint-Exupery à Toulouse, circa 1933
Épisode 4 :

Dans le sillage de Saint-Exupéry

58 min
À retrouver dans l'émission

Chez Saint-Exupéry, l’écriture est conçue comme une recherche de vérité, passant par un travail de simplification et d’épuration de la langue. Cette simplicité se retrouve dans le Petit Prince et plus largement dans l’importance qu'il accorde au thème de l’enfance.

Statue d'Antoine de Saint-Exupéry avec Le Petit Prince à Lyon, France en 2000
Statue d'Antoine de Saint-Exupéry avec Le Petit Prince à Lyon, France en 2000 Crédits : Alexis ORAND/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

Sylvie Justome est inspectrice pédagogique de lettres classiques. Elle est notamment auteure de l’article Un écrivain en « grande reconnaissance » dans l’ouvrage Renaissance de Saint-Exupéry (l’Archipel, 2016)

Toutes ces commémorations récentes on vraiment amené le grand public à redécouvrir Saint-Exupéry même si les universitaires n'ont pas cessé, bien sûr, de travailler sur l'oeuvre de Saint-Exupéry. [...] Mais il faut dire que cette grande reconnaissance n'a pas encore atteint le milieu scolaire du secondaire, collèges et lycées. La reconnaissance de Saint-Exupéry s'est arrêtée au seuil des manuels scolaires. Jusqu'aux années 60, on citait Saint-Exupéry dans le groupe d'écrivains comme Malraux, tous ces écrivains de la guerre, de l'héroïsme et du roman d'action. Sylvie Justome

Philippe Forest est un ancien professeur de littérature, aujourd’hui auteur et essayiste. Il a coordonné le cahier de la NRF L’enfance de la littérature, paru en 2013 et consacré à la thématique de l’enfance chez Saint-Exupéry. 

Saint-Exupéry n'a sûrement jamais eu connaissance de "Peter Pan" mais ces deux livres sont nourris par un même imaginaire de l'enfance. Ce sont des contes tout à fait étonnants dans la mesure où en général les contes destinés aux enfants sont des contes qui sont là pour leur enseigner à grandir, en tout cas c'est la fonction traditionnelle, didactique, pédagogique du conte. Alors que là ce sont des contes qui enseignent plutôt aux enfants à ne pas grandir qui valorisent, voire survalorisent, de manière un peu fantasmée, le monde de l'enfance en en faisant une sorte de paradis perdu vers lequel il s'agirait pour chacun d'entre nous de se tourner avec nostalgie. Philippe Forest

A 15h30, comme chaque jeudi, nous recevons un grand lecteur ou une grande lecture. Aujourd’hui c’est Tiphaine Samoyault de la revue En attendant Nadeau, qui nous parle de son rapport à Saint-Exupéry et nous propose un point sur l’actualité littéraire. 

A 15h55, quelques minutes de poésie, avec Jacques Bonnaffé. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Chroniques
15H54
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
David Gianoni, Indien frère.

Bibliographie

Intervenants
  • Ancienne inspectrice pédagogique de lettres classiques
  • romancier et essayiste
  • Essayiste, traductrice et critique littéraire (rédactrice en chef du site En Attendant Nadeau), professeure de littérature comparée à l'Université Paris 3 - Sorbonne Nouvelle et directrice d'études à l'EHESS.
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......