LE DIRECT
La publication de Howl (Allen Ginsberg), de Sur la Route (Jack Kerouac) et du Festin Nu (William Burroughs), trois livres qui ont valeur de manifeste.
Épisode 2 :

William S. Burroughs, junky céleste

59 min
À retrouver dans l'émission

Fondateur d'une nouvelle forme d'écriture, William S. Burroughs (1914-1997) a révolutionné l'écriture à partir des années 1950 en proposant un langage abstrait et halluciné, tiré d'une expérience de l'excès : portrait du plus énigmatique des romanciers de la Beat Generation.

William S. Burroughs à Paris en 1964
William S. Burroughs à Paris en 1964 Crédits : Radio France

"Un écrivain ne peut décrire qu'une seule chose : ce que ses sens perçoivent au moment où il écrit… Je ne suis qu'un appareil d'enregistrement… Je ne prétends imposer ni « histoire » ni «intrigue » ni « scénario » … […] Je ne cherche pas à distraire, je ne suis pas un amuseur public…"    
> Extrait du Festin Nu, de William S. Burroughs (trad. Eric Kahane, Folio/ Gallimard 2002)

William Seward Burroughs reste encore aujourd'hui l'auteur le plus sombre et le plus littéraire de la Beat Generation. Auteur majeur dans l'histoire de la littérature américaine, il expérimenta et développa la technique du Cut-up, qui consiste à défragmenter un texte original pour produire un nouveau langage. Il connaît la notoriété avec son ouvrage phare: The Naked Lunch/ Le Festin Nu publié pour la première fois en France en 1959. Du monde littéraire à la peinture, William Burroughs s'est illustré comme chef de file de la contre-culture en s'affranchissant des règles de l'art et des conventions sociales par la consommation excessive de drogues dures et d'une passion déroutante pour les armes à feu, jusqu'à tuer "accidentellement" sa femme en 1951.

Parcours d'une vie démesurée avec Gérard-Georges Lemaire, écrivain, historien et critique d’art, auteur d’une quinzaine de préfaces aux romans de Williams S. Burroughs, de l’ouvrage Burroughs chez Artefact en 1986 mais aussi de deux anthologies sur la Beat Generation.

A 15h30, c'est le moment de la Compagnie des revues avec la chronique d'Olivier Mony de Sud Ouest à propos de Pierre Herbart, écrivain solaire, comme un grand frère de liberté d'un Jack Kerouac ou Neal Cassady  … 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

A voir: Exposition des peintures de William S. Burroughs à la Galerie Sémiose à Paris jusqu'au 23 juillet 2016  
 

A voir: Exposition "Beat Generation" au Centre Pompidou à Paris jusqu'au 3 octobre 2016  
 

Chroniques

15H54
4 min

Jacques Bonnaffé lit la poésie

Dribble poétique avec Chant Furieux. (2/4) : Le torse d’Apollon
Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......