LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Charles Dickens
Épisode 4 :

L'enfance retrouvée

58 min
À retrouver dans l'émission

Décrire Londres sous tous les coutures, voilà l'un des traits caractéristiques des romans de Dickens. De "David Copperfield", qui parle de Dickens lui-même, à "Un conte de deux villes" en passant par les "Contes de Noël", l'écrivain britannique décrit des atmosphères londoniennes bien particulières.

L'oncle Scrooge et le fantôme de Marley, dans "Un chant de Noël", le conte de Noël le plus célèbre de Dickens, 1843, London, Chapman et Hall
L'oncle Scrooge et le fantôme de Marley, dans "Un chant de Noël", le conte de Noël le plus célèbre de Dickens, 1843, London, Chapman et Hall Crédits : John Leech (Source : Wiki)

Laurent Bury est professeur de littérature anglaise du XIXe siècle à l'université Lumière – Lyon 2. Spécialiste de Dickens et du XIXe siècle britannique, il a réalisé avec Jean-Pierre Naugrette l’édition enrichie de David Copperfield au Livre de Poche en 2012. Il est aussi l'auteur d'un essai sur l'un des deux seuls romans historiques de Dickens, Un conte de deux villes, intitulé Liberty, Duality, Urbanity : Charles Dickens' A Tale of Two Cities, en coédition CNED/PUF en 2012. Avec lui, en première partie d'émission, on tente d'élucider la vision du monde et de la France de Dickens, l'influence de Thomas Carlyle sur sa pensée, et les racines biographiques de l'écriture de David Copperfield

En seconde partie d'émission, la romancière et professeure Dominique Barbéris fait revivre, juste après Noël, la magie de cette période en Grande-Bretagne, telle que l'a admirablement décrite Dickens. Elle a rédigé la préface aux Contes de Noël dans leur édition en Folio Classiques en 2012. Noël chez Dickens, c'est une période joyeuse, mais aussi le moment d'une certaine solitude et d'une certaine nostalgie.

Et à 15h30, la chronique du jeudi, avec Frédéric Maget, professeur de lettres modernes, président de l'association des Amis de Colette.

En fin d'émission, Jacques Bonnaffé lit la poésie.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Ouverture : Panama de The Avener (Capitol) Fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Chroniques
15H54
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
Revues encore… Anise Koltz par Gérard Noiret 4/4 : 2018 Dieu mixe de l’huile
Intervenants
  • Rédacteur en chef adjoint du site forumopera.com
  • Romancière, auteure d'études littéraires et enseignante, spécialiste en stylistique
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......