LE DIRECT
Portrait of Edgar Allan Poe (Boston, 1809-Baltimore, 1849), writer and poet, photograph by SW Hartshorn from 1848. United States of America, 19th century.
Épisode 2 :

Jusqu'au bout de la prose

58 min
À retrouver dans l'émission

Du côté obscur de la puissance poétique d'Egar Allan Poe, on trouve des récits policiers, des contes, de la poésie et au cœur de ces intrigues, des supplices, un chat noir, des effets pervers.

Edgar Allan Poe
Edgar Allan Poe Crédits : Herbert Gehr/The LIFE Picture Collection - Getty

En compagnie d'Henri Justin, auteur de plusieurs ouvrages analytiques sur l'oeuvre de Poe, nous poursuivons notre série et revenons sur les convictions de l’auteur dont la renommée s’est construite en France grâce à la traduction d'un autre poète : Charles Baudelaire.

L'horloge

Remember ! Souviens-toi, prodigue ! Esto memor

(Mon gosier de métal parle toutes les langues.) 

Les minutes, mortel folâtre, sont des gangues 

Qu'il ne faut pas lâcher sans en extraire l'or !

Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal, « L’horloge », 1857.

Polyglotte, Baudelaire a traduit les œuvres de Poe, en raison de la fascination qu’exerçaient sur lui, ses mots, sa poésie. Dès lors, leurs poésies se ressemblent, leurs mots s’assemblent. Le temps est un couperet chez l’un comme chez l’autre. Dans la nouvelle de Poe, Le Puits et le pendule (1842), l’objet est tranchant et menace la vie du narrateur, allongé pieds et poings liés.  Ce qui anime l’écriture de Poe n’est pas la beauté baudelairienne mais la terreur.

Illustration de la nouvelle d'Edgar Allan Poe, "Le Puits et le Pendule", réalisée en 1884 par Ferat.
Illustration de la nouvelle d'Edgar Allan Poe, "Le Puits et le Pendule", réalisée en 1884 par Ferat. Crédits : DeAgostini - Getty

À 15 h 30, la chronique littéraire nous est présentée par Jérôme Dupuis.

À 15 h 55, Jacques Bonnaffé poursuit la lecture du recueil d'Isabelle Sbrissa, Ici là ailleurs paru aux éditions Nous, en 2018. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE : Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......