LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Guillaume APOLLINAIRE  allongé chez lui sur un divan en 1909
Épisode 1 :

Un poète sur tous les fronts

1h
À retrouver dans l'émission

La Compagnie des auteurs se plonge toute cette semaine sur l’œuvre de Guillaume Apollinaire (1880-1918). Pour ce premier volet, retour sur la vie du poète, critique d'art, témoin d'une révolution esthétique et précurseur du courant surréaliste, qui mourut jeune en 1918 pendant la Grande Guerre.

Guillaume Apollinaire en 1902
Guillaume Apollinaire en 1902 Crédits : Domaine Public - Radio France

Guillaume Apollinaire est né à Rome en 1880, d’une mère polonaise fille d’un noble polonais, Angelika de Kostrovitsky et d’un père noble italien François Flugi d’Aspermont, ancien officier d’état-major du roi des Deux-Siciles, une enfance sous le signe de l'errance, avec une mère qui le voit banquier. Il déjoue les plans maternels pour devenir écrivain et poète pour des revues parisiennes. C'est à partir de 1902 qu'il commence à faire de nombreuses rencontres telles que Jarry ou encore Picasso en 1905. Il jouera un rôle décisif dans la critique d'art et pour l'avant-garde picturale. Il connaîtra un succès grandissant à partir de 1914 avec ses poèmes Zone ou encore le très célèbre Pont-Mirabeau. Apollinaire maîtrise toutes les formes d'écritures, de la prose à l'érotisme littéraire, de l'art aux femmes comme le prouve ses relation avec l'artiste Marie Laurencin ou encore Lou.

Guillaume Apollinaire en 1916 après sa blessure
Guillaume Apollinaire en 1916 après sa blessure Crédits : Domaine public - Radio France

Il meurt à 38ans des suites d'une grippe espagnole, affaibli par sa blessure d'obus en 1916 dans une tranchée pendant la Première Guerre Mondiale.

Parcours de la vie d'un poète sur tous les fronts avec Laurence Campa professeure des Universités de littérature à Paris 10, auteur d'une biographie somme, intitulée Guillaume Apollinaire, parue en 2013 chez Gallimard et de Apollinaire, Correspondance avec les artistes 1903-1918, texte établi, présenté et annoté par Laurence Campa et Peter Read édité chez Gallimard en 2009.

Apollinaire a vécu toujours une forme d'instabilité. Une de ses ambitions, un de ses grands désir, ça a été de faire de cette instabilité une sorte de vertu, de force. Arriver à faire de cette instabilité plutôt une qualité, une force de mouvement et d'équilibre. Laurence Campa

Apollinaire surtout à la fin de sa vie était relativement corpulent, il avait à la fois ce côté extrêmement terrestre et terrien et ce rire, ce goût de la vie, de la sensualité et puis toujours ce rêve, cette façon de cultiver son imagination, de s'intéresser à des choses rares. Laurence Campa

A 15h30, c'est La Compagnie des revues avec la chronique d'Eric Fottorino, rédacteur en chef du 1 Hebdo qui vient de fêter ses deux ans, se demande dans le n°101 comment vivre avec les attentats, quels sont les singularités de ces évènements:

Le 1 Hebdo, n°101
Le 1 Hebdo, n°101

A 15h55, c'est l'heure de la poésie, de Dominique Noguez, lue par Jacques Bonnaffé
 

Chroniques
15H54
4 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
Dominique Noguez
Intervenants
  • professeure à l'Université Paris Nanterre en littérature française du XXe siècle et écrivaine
  • Journaliste, écrivain fondateur et directeur de la publication du Journal Le 1, ancien dirigeant du Monde
  • Comédien

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......