LE DIRECT
Portrait de Jean de la Fontaine par Hyacinthe Rigaud. Musée Carnavalet.
Épisode 3 :

La pensée et la sagesse selon La Fontaine

58 min
À retrouver dans l'émission

Loin d'être un sermonneur, La Fontaine est un fablier qui fait réfléchir. Ses Fables explorent les méandres de la nature humaine ; mais plutôt que d'en tirer des maximes, l'auteur multiplie les questions. Et si le pouvoir des fables, c'était justement de produire une liberté de pensée heureuse?

Le Paon se plaignant à Junon, aquarelle de 1881, illustration de la fable 16 du livre III ; le tableau est exposé au Musée Gustave Moreau à Paris
Le Paon se plaignant à Junon, aquarelle de 1881, illustration de la fable 16 du livre III ; le tableau est exposé au Musée Gustave Moreau à Paris Crédits : Gustave Moreau (Source : Wiki)

Olivier Leplâtre est professeur de littérature française à l'Université Lyon 3. Son travail porte sur la littérature du XVIIe siècle, et tout particulièrement sur Fénelon et sur La Fontaine. Il est l'auteur d'un essai, La parole et le pouvoir dans les Fables de La Fontaine, publié en 2002 aux Presses Universitaires de Lyon ; ainsi que d'une lecture commentée des Fables pour la collection Foliothèque, publiée en 1998. 

Les Fables de La Fontaine constituent en elles-mêmes une sorte d'art poétique. [...] Dans les Fables se remet en jeu en permanence la question poétique. Olivier Leplâtre

Ce qui l'intéresse beaucoup chez l'animal ce sont deux choses. C'est d'abord la possibilité à travers l'animal de dire justement les désirs humains. L'animal va permettre de dire ce qu'il y a en l'homme d'animal, ce qu'il reste de bestialité en l'homme. C'est une espèce d'accent qui est mis sur l'animalisation de nos désirs, nous restons des animaux en somme. En même temps, l'animal permet à La Fontaine de mettre en scène tout un univers sensible, extrêmement subtile, fin. [...] C'est un rapport au monde. Ce n'est pas un procédé ni un instrument pratique, ni un élément de divertissement. Ça va beaucoup plus loin, c'est un élément d'une représentation globale du monde. Olivier Leplâtre

A 15h30, c'est le moment de la chronique d'Alexis Brocas, du Magazine littéraire.

A 15h55, ce sont les lectures poétiques de Jacques Bonnaffé.

MUSIQUE GENERIQUE : Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction)

Chroniques

15H54
3 min

Jacques Bonnaffé lit la poésie

Marina Tsvétaïéva (3/4) : Elle écrit j’aime

Bibliographie

Intervenants
  • Professeur de littérature à l'Université Lyon III, spécialiste du XVIIe siècle
  • Romancier, critique et directeur-adjoint au nouveau magazine Lire-Magazine littéraire

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......