LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Maison de Chateaubriand, Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups.
Épisode 2 :

Chez Chateaubriand, à La Vallée-aux-Loups

1h
À retrouver dans l'émission

C'est sur une évocation de La Vallée-aux-Loups que s'ouvrent les Mémoires d'Outre-tombe. Chateaubriand vécut dans ce domaine de 1807 à 1818, période à laquelle il dut s'en séparer pour des raisons financières. Nous vous proposons aujourd'hui une visite de ce lieu.

Maison de Chateaubriand, Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups.
Maison de Chateaubriand, Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups. Crédits : LCA

Bernard Degout, directeur de la Maison de Chateaubriand et auteur de "Je ne suis plus que le temps" : essai sur Chateaubriand (Fayard, 2015) et Michel Crépu, rédacteur en chef de La Nouvelle Revue Française et auteur de Le souvenir du monde : essai sur Chateaubriand (Grasset, 2011) sont nos guides pour une visite de la maison de Chateaubriand.

Maison de Chateaubriand, Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups, 87 rue Chateaubriand, 92290 Châtenay-Malabry.

" La Vallée−aux−Loups, près d'Aulnay,

ce 4 octobre 1811.

Il y a quatre ans qu'à mon retour de la Terre−Sainte j'achetai près du hameau d'Aulnay, dans le voisinage de Sceaux et de Chatenay une maison de jardinier cachée parmi des collines couvertes de bois. Le terrain inégal et sablonneux dépendant de cette maison, n'était qu'un verger sauvage au bout duquel se trouvait une ravine et un taillis de châtaigniers. Cet étroit espace me parut propre à renfermer mes longues espérances ; spatio brevi spem longam reseces. Les arbres que j'y ai plantés prospèrent, ils sont encore si petits que je leur donne de l'ombre quand je me place entre eux et le soleil. Un jour, en me rendant cette ombre, ils protégeront mes vieux ans comme j'ai protégé leur jeunesse. Je les ai choisis autant que je l'ai pu des divers climats où j'ai erré, ils rappellent mes voyages et nourrissent au fond de mon coeur d'autres illusions.

Si jamais les Bourbons remontent sur le trône, je ne leur demanderai, en récompense de ma fidélité, que de me rendre assez riche pour joindre à mon héritage la lisière des bois qui l'environnent : l'ambition m'est venue ; je voudrais accroître ma promenade de quelques arpents : tout chevalier errant que je suis, j'ai les goûts sédentaires d'un moine : depuis que j'habite cette retraite, je ne crois pas avoir mis trois fois les pieds hors de mon enclos. Mes pins, mes sapins, mes mélèzes, mes cèdres tenant jamais ce qu'ils promettent, la Vallée−aux−Loups deviendra une véritable chartreuse. Lorsque Voltaire naquit à Chatenay, le 20 février 1694 quel était l'aspect du coteau où se devait retirer, en 1807 l'auteur du Génie du Christianisme ?

Ce lieu me plaît ; il a remplacé pour moi les champs paternels ; je l'ai payé du produit de mes rêves et de mes veilles ; c'est au grand désert d'Atala que je dois le petit désert d'Aulnay ; et pour me créer ce refuge, je n'ai pas, comme le colon américain, dépouillé l'Indien des Florides. Je suis attaché à mes arbres ; je leur ai adressé des élégies, des sonnets, des odes. Il n'y a pas un seul d'entre eux que je n'aie soigné de mes propres mains, que je n'aie délivré du ver attaché à sa racine, de la chenille collée à sa feuille ; je les connais tous par leurs noms, comme mes enfants : c'est ma famille, je n'en ai pas d'autre, j'espère mourir au milieu d'elle.

Ici, j'ai écrit Les Martyrs, Les Abencerages, L"Itinéraire et Moïse ; que ferai−je maintenant dans les soirées de cet automne ? Ce 4 octobre 1811, anniversaire de ma fête et de mon entrée à Jérusalem, me tente à commencer l'histoire de ma vie. L'homme qui ne donne aujourd'hui l'empire du monde à la France que pour la fouler à ses pieds, cet homme, dont j'admire le génie et dont j'abhorre le despotisme, cet homme m'enveloppe de sa tyrannie comme d'une autre solitude ; mais s'il écrase le présent, le passé le brave, et je reste libre dans tout ce qui a précédé sa gloire. " Chateaubriand, Les Mémoires d'Outre-tombe, Livre I, chapitre 1.

La maison de Chateaubriand en 1901, photographiée par Eugène Atget
La maison de Chateaubriand en 1901, photographiée par Eugène Atget Crédits : Eugène Atget / Wiki
Chroniques
15H54
3 min
Jacques Bonnaffé lit la poésie
Effervescence après. 2/4 : Bob Nobel, première!
Intervenants
  • Ecrivain, essayiste, rédacteur en chef de la NRF.
  • directeur de la Maison de Chateaubriand (Domaine départemental de la Vallée-aux-Loups)
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......