LE DIRECT
Chaque décor, chaque costume, chaque mouvement de caméra et chaque virgule dans les dialogues, sont validés par Chase pendant les 86 épisodes. Allocine
Épisode 2 :

Cinéfils ou téléfils

59 min
À retrouver dans l'émission

Les Soprano entremêle banalité de la vie de famille et violence, citations cinématographiques, musicales et littéraires, et réflexions sur les paradoxes de l’Amérique. Une telle virtuosité dans la création romanesque nous amène-t-elle à considérer la série comme un « grand roman américain » ?

James Gandolfini, acteur incarnant Tony Soprano dans Les Soprano
James Gandolfini, acteur incarnant Tony Soprano dans Les Soprano Crédits : Anthony Neste / Contributeur - AFP

David Chase a créé une série en partie basée sur ses propres expériences (familiales, psychanalytiques) et appétences musicales cinématographiques (il cite abondamment Le Parrain et Les Affranchis). Il en ressort un objet sériel complexe, dont le cœur ne serait pas tant une histoire de mafia, mais une histoire de famille. C’est Emmanuel Burdeau, journaliste, critique de cinéma, et auteur de La Passion de Tony Soprano (Capprici, 2010), qui explore avec nous les thématiques et problématiques se déployant durant les six saisons de la série. 

A 15h30, la chronique d’Eric Libiot, du service littéraire de l’Express

A 15h55, un moment de poésie avec Jacques Bonnaffé. 

MUSIQUE GÉNÉRIQUE: Panama, de The Avener (Capitol) fin : Dwaal, de Holy Stays (Something in Construction).

MUSIQUE CHRONIQUE: Self portrait de Chilly Gonzales (Gentle threat).

Chroniques

15H54
3 min

Jacques Bonnaffé lit la poésie

BILINGUES DANS L’EXIL (2/4) : Équiper les anges et dormir… Katia Bouchoueva

Bibliographie

Intervenants
  • Critique de cinéma et auteur
  • chroniqueur à Lire et à France Inter, ancien rédacteur en chef culture à L'Express

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......