LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de Dante Alihieri par Luca Signorelli. Vers 1500. Chapelle San Brizio, cathédrale d'Orvieto, Italie.
Épisode 4 :

Les Lectures de Dante

59 min
À retrouver dans l'émission

Dante s'est imposé aujourd'hui comme un jalon majeur de la littérature occidentale, notamment grâce à la Divine Comédie, dont la lecture s'est constamment renouvelée au cours des siècles. Retour sur quelques-unes des lectures les plus stimulantes de cette œuvre inépuisable.

Statue de Dante Alighieri, Piazza dei Signori, Vérone.
Statue de Dante Alighieri, Piazza dei Signori, Vérone. Crédits : Anke Thomassullstein bild - Getty

Nous sommes en compagnie de Jean-Pierre Ferrini, écrivain, auteur notamment de Lectures de Dante paru chez Herman en 2006 et Dante et Beckett au même éditeur, en 2003.

Il revient sur les différentes lectures de Dante qui ont été faites au cours des siècles. 

De son vivant déjà, le texte circulait, plutôt L’Enfer. Il a été lu, très vite. Boccace, qui a commenté, édité aussi l’œuvre de Dante est quasi contemporain, mais juste avant lui Pétrarque était lecteur de Dante, et un peu plus tard, il y a les illustrations de Botticelli, pour donner quelques exemples. Dante était donc immédiatement lu. Et puis progressivement nous avons assisté à une forme d’éclipse, qui est en partie, pour le dire très schématiquement, liée au pétrarquisme. On s’est mis davantage à suivre le modèle Pétrarque. (Jean-Pierre Ferrini)

C'est l'occasion pour nous d'aborder l'histoire de la réception d'une œuvre dont la popularité a connu des hauts et des bas, entre la perte d'intérêt dont elle a été victime au XVIIème et au XVIIIème siècles, et sa redécouverte au XIXème siècle. À partir de cette période, nombreux sont ceux qui se sont réclamés ou inspirés de Dante, aussi bien en France que dans le reste de l'Europe : Schelling, Hegel et Goethe, en Allemagne ; Hugo, Nerval, Baudelaire et Balzac en France ; Shelley et William Blake en Angleterre. Le XXème siècle comptera aussi de grands lecteurs de Dante avec le poète américain Ezra Pound, mais aussi Beckett, Pasolini, Gramsci et en France Philippe Sollers, qui voue à La Divine Comédie un véritable culte.

Pasolini a écrit sur Dante, notamment un texte sur la volonté de Dante d'être poète. Mais il a surtout essayé de s'emparer de Dante et, un peu comme Ezra Pound mais différemment, de le traduire, si vous voulez, c'est-à-dire d'imaginer quelque chose qui pourrait être une Divine Comédie [...]. Je pense à sa Divina mimesis. (Jean-Pierre Ferrini)

À travers leurs regards, notre émission s'attache à démultiplier nos lectures de Dante.

La chronique de milieu d'émission nous donnera l'occasion d'évoquer plus précisément le livre d'Ossip Mendel’stam intitulé Entretien sur Dante avec Pierre Cattaneo, étudiant en philosophie et ancien stagiaire de la Compagnie des œuvres.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......