LE DIRECT
Portrait d'Alain-Fournier (1886-1914)
Épisode 4 :

Alain-Fournier et l'amour de la littérature

58 min
À retrouver dans l'émission

Avant d'être un écrivain, Alain-Fournier était un simple passionné de lecture. Nombreuses, diverses, ces lectures ont alimenté les rêveries d'Alain-Fournier et guidé sa plume.

Autoportrait d'Alain-Fournier datant du 25 août 1905.
Autoportrait d'Alain-Fournier datant du 25 août 1905. Crédits : JNS-Gamma-Rapho - Getty

Nous serons en compagnie de Sylvie Sauvage, psychanalyste mais aussi poétesse, autrice d’un livre intitulé : « Imaginaire et lecture chez Alain-Fournier », publié en 2003 à Bruxelles, aux éditions P.I.E.-Peter Lang.

En lisant il va rechercher ce qui va lui permettre de déchiffrer son livre intérieur pour le traduire. [...] Pour le créateur qu'est avant tout Alain-Fournier, ce qu'il va chercher c'est ce que la vie a écrit en lui pour pouvoir ensuite écrire la vie. (Sylvie Sauvage)

Nous apprenons grâce à Sylvie Sauvage que la lecture des romans d'aventure anglais de Stevenson, Conrad, Kipling ou H. G. Wells a joué un rôle dans les aspirations littéraires d'Alain-Fournier, et en quoi elle a joué un rôle. Alain-Fournier, écrivain de la rêverie et des songes, était aussi un passionné d'aventure, qui a transmis cette passion aux personnages du Grand Meaulnes. À travers François Seurel, Augustin Meaulnes ou Yvonne de Galais, se devine le rapport d'Alain-Fournier lui-même à la lecture et, surtout, cette conviction très forte du lien intime entre la fiction et la vie réelle.

C'est pourquoi son roman jouerait ainsi avec les différents plans de la réalité, mêlant le conte au témoignage, l'aventure la plus dépaysante au quotidien le plus monotone. Tantôt onirique, tantôt presque documentaire dans sa peinture de la campagne française à l'orée du siècle, Le Grand Meaulnes est bien un roman à plusieurs facettes, un roman à la croisée des mondes.

Mon livre futur sera peut-être un perpétuel va-et-vient insensible du rêve à la réalité. (Alain-Fournier)

Retrouvez en milieu d'émission la chronique de Nathalie Froloff, professeure en classes préparatoires au lycée Louis le Grand à Paris. Elle nous livre sa lecture du Grand Meaulnes comme roman d'aventure.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......