LE DIRECT
Marguerite Yourcenar
Épisode 1 :

Portrait mosaïque

58 min
À retrouver dans l'émission

Le premier épisode se penche sur la biographie de cette femme de lettres, voyageuse et humaniste.

Marguerite Yourcenar
Marguerite Yourcenar Crédits : OZKOK - Sipa

Marguerite Yourcenar (1903-1987) a fait figurer sur son passeport les mots "Profession : écrivain" alors qu’elle n’avait que 25 ans. Elle a été la première femme de toute l’Histoire à faire son entrée à l’Académie française, en 1980. Elle est entrée dans le panthéon de la littérature française pour avoir revisité l'histoire européenne.

Portrait mosaïque de cette femme qu’il n’est pas si aisé de saisir… Tout à la fois très en avance sur son temps et plutôt conservatrice, elle est aussi une femme de la longue durée, qui ne s'est jamais démodée. Nous le dessinons avec Henriette Levillain, professeure émérite de Littérature à Paris-Sorbonne (IV), auteure notamment de Yourcenar, carte d'identité.

On a pu reprocher à Marguerite Yourcenar son classicisme, d'autant plus qu'on est à l'apogée du Nouveau roman au moment où elle entre à l'Académie. Henriette Levillain nous montre en quoi la réalité est plus subtile et complexe que cela :

Elle peut être à la fois conservatrice dans sa manière de concevoir l'écriture, et en même temps d'avant-garde.

Ce que j'aime chez Marguerite Yourcenar, c'est qu'elle a des formules qui sont toujours éclatantes. Souvent en fin de phrases. [...] Elle a vécu, a été nourrie par la littérature latine, et cette formulation par la clausule se trouve toujours chez Tacite ou Suétone. On aime cette formule qui frappe. 

Je crois qu'on peut être conservateur et critique des traditions. Dans ses Mémoires par exemple, où elle retrace toute sa généalogie, elle est sévère par rapport à ses ancêtres.

Cet aspect contradictoire de l'écrivaine peut aussi être observé dans d'autres domaines, comme par exemple son rapport aux femmes :

Elle a beaucoup déçu les féministes. Il y a des correspondances de femmes féministes qu'elle va carrément rabrouer. Parce qu'elle les trouve sectaires. Elle insiste sur l'humain, et par sur le sexe. 

Marguerite Yourcenar est obsédée à la fois par la condition d'écrivain, et par la condition humaine. C'est pour cela que le sexe l'intéresse beaucoup moins que l'homme. Son souci perpétuel est de savoir comme un écrivain peut parler au mieux d'un homme de tous les temps. 

Si elle aime profondément l'être humain, Marguerite Yourcenar n'est pas pour autant une anthropocentriste : écologiste avant l'heure, elle s'intéresse à la préservation de la nature et se présente aussi comme une amie des bêtes. 

C'est tout un tas d'aspects ainsi surprenants de la personnalité de Marguerite Yourcenar qu'Henriette Levillain vous invite dans cette émission à découvrir.

Par Matthieu Garrigou-Lagrange. Réalisation : Laurence Millet. Prise de son : Stéphane Poitevin.

Extraits audio :

  • réactions à l’entrée de Marguerite Yourcenar à l'Académie française, France Inter (1980)
  • Marguerite Yourcenar sur la place des femmes dans son œuvre dans "Radioscopie" avec Jacques Chancel (11 juin 1979)
  • Marguerite Yourcenar sur ses origines "aristocratiques"
  • Blowing in the wind, Bob Dylan

Rediffusion de l'émission du 15/02/2016

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......