LE DIRECT
Portrait de Jean Cocteau
Épisode 1 :

Cocteau tel quel

58 min
À retrouver dans l'émission

« Je mourrai sans avoir vécu », déclare Cocteau au crépuscule de sa vie, alors qu’il travaille à l’écriture de son grand poème « Le requiem ». Sa vie fut pourtant romanesque. « La compagnie des œuvres » vous emmène aujourd’hui sur ses traces.

Portrait de Jean Cocteau dans ses jeunes années
Portrait de Jean Cocteau dans ses jeunes années Crédits : Culture Klub - Getty

Pour inaugurer cette semaine consacrée par « La compagnie des œuvres » au poète, dramaturge et cinéaste Jean Cocteau, Matthieu Garrigou-Lagrange est en compagnie de Dominique Marny, petite-nièce du poète, vice-présidente du Comité Jean Cocteau créé par Pierre Bergé et autrice de plusieurs ouvrages sur son compte, dont la biographie Jean Cocteau ou le roman d’un funambule (éditions du Rocher, 2013). 

Né en 1889, Cocteau grandit dans un milieu bourgeois et éclairé. La maison familiale est un cabinet de curiosités. Des terres cuites grecques y côtoient les œuvres d’Ingres et Delacroix. Les figures d’Orphée, Antigone et Œdipe baignent son enfance. Celle-ci vole en éclat un jour d’avril 1898. Le père de Cocteau se suicide sous leur toit d’une balle dans la tête. 

Avec la mort de son père, Cocteau a découvert l'abandon. On retrouvera dans son œuvre et sa vie cette peur d'être délaissé - par ses amants, ses amis. C'est l'un des noyaux de son œuvre. (Dominique Marny) 

Dix ans plus tard, Cocteau entre en poésie comme en religion. Pendant la guerre 14-18, il fait deux rencontres déterminantes : celles de Picasso et Radiguet, génie précoce dont il tombe follement amoureux. Son Diable au corps lui inspirera Le Grand Écart. La disparition brutale du jeune homme quelques années plus tard précipite Cocteau dans une détresse sans bornes, avec l’opium pour seule consolation.

En 1928 paraît Le Livre blanc, revendication sous forme littéraire de son homosexualité. 

1929 est une année extraordinaire. Il écrit Les enfants terribles et subit sa deuxième cure de désintoxication en plein hiver, atmosphère qu'on retrouve dans le roman : l'enfermement, la neige, la glace... Il écrit aussi Opium, sur son expérience de la cure de désintoxication. À sa sortie de clinique La voix humaine sera jouée à la comédie française. (Dominique Marny)

À la fin des années 30, le poète funambule fait la connaissance de Jean Marais dont il s’éprend, jusqu’à lui écrire des rôles sur mesure. En retour, l’acteur au physique d’Apollon éclaire son existence, qui ne se résumait plus alors qu’à la drogue, la hantise du vieillissement et le ressentiment à l’égard de la critique, trop peu sensible à son œuvre pour son goût.

La Deuxième Guerre mondiale est la période des compromissions. Cocteau publie dans la presse le « Salut à Breker » en l’honneur de son ami de longue date Arno Breker, sculpteur favori d’Hitler… Sa réputation s’en trouve définitivement tachée.

Il entrera tout de même à l’Académie française en 1955, forme de reconnaissance institutionnelle qui ne suffit pas à signer son grand retour sur la scène artistique.

Le poète tire sa révérence le 11 octobre 1963. En apprenant sa disparition, François Mauriac déclare : « Cocteau a enfin fait quelque chose de normal. Il est mort ».

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Bibliographie

Le passé défini

Le passé définiJean CocteauParis, Gallimard, 2011

Intervenants

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......