LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ce portrait, peint par le Greco entre 1590 et 1600 est souvent considéré comme un autoportrait de l'artiste
Épisode 3 :

Greco et le Siècle d’or

58 min
À retrouver dans l'émission

Du XVIe au XVIIe siècle, le rayonnement culturel de l’Espagne est à son apogée. Le Greco contribue à enrichir ce « Siècle d’or » depuis son atelier de Tolède, qui sera sa ville d’adoption.

« Vue de Tolède » peinte entre 1596 et 1600 et conservée au Metropolitan Museum of Art à New York.
« Vue de Tolède » peinte entre 1596 et 1600 et conservée au Metropolitan Museum of Art à New York. Crédits : VCG Wilson/Corbis - Getty

Pour replacer l’œuvre du Greco dans le Siècle d’or espagnol, nous recevons Guillaume Kientz, co-commissaire de l’exposition « Greco » au Grand Palais et conservateur des collections européennes au Kimbell Art Museum de Fort Worth au Texas. Il est notamment l’auteur de l’ouvrage intitulé Le Siècle d'or espagnol. De Greco à Vélasquez publié en 2019 aux éditions Citadelles & Mazenod.

Pour la peinture, c’est avec Greco que commence le Siècle d’or espagnol. Avec son arrivée, c’est l’arrivée d’une certaine conception de la peinture : il fait de la peinture quelque chose en Espagne, et cette ambition va être épousée par d’autres peintres après lui, à commencer par Vélasquez. – Guillaume Kientz

La peinture du Greco a été le support de tous les fantasmes interprétatifs : Guillaume Kientz revient avec nous sur les différentes lectures de de son œuvre…

Je ne pense pas que Greco soit particulièrement un peintre de l’exaltation. Greco est un artiste du concret. Les ciels qu’il voit sont ceux de Tolède, le vert électrique qu’il voit est celui de l’herbe de la vallée du Tage… C’est un peintre qui se pense comme un grand peintre naturaliste. Cela a tendance à nous surprendre aujourd’hui, mais pour lui, son art exprime une réflexion sur la nature : pas une nature réduite à des apparences, mais une nature complexe, des températures, du mouvement, du temps, de la durée, des impressions… C’est pour cela qu’il a tant intéressé les impressionnistes et les expressionnistes. – Guillaume Kientz 

Et en fin d’émission, retrouvez la chronique d’Alexis Brocas, du Nouveau Magazine littéraire.

Pour aller plus loin et visiter en personne la rétrospective, rendez-vous le site du Grand Palais.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Bibliographie

bibliography

Greco au Grand PalaisGuillaume KientzBeaux-arts éditions, 2019

Intervenants
  • Conservateur au département des Peintures du Musée du Louvre
  • Romancier, critique et directeur-adjoint au nouveau magazine Lire-Magazine littéraire

Partenaires

Le Nouveau Magazine littéraire - pour en savoir plus
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......