LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Albert Camus (1913-1960) en 1957
Épisode 1 :

"Dans cette vie de pauvreté..."

58 min
À retrouver dans l'émission

Albert Camus : une vie éclair pour une oeuvre phare de la littérature du XXème siècle. Une vie d'art et de combats, de la pauvreté de l'enfance à Alger au prix Nobel de littérature décerné en 1957, trois ans avant l'accident de voiture qui coûta la vie à Albert Camus.

Albert Camus (1913-1960) dans le jardin de son studio à Paris, en 1952.
Albert Camus (1913-1960) dans le jardin de son studio à Paris, en 1952. Crédits : Michael Ochs / Archives - Getty

Nous sommes en compagnie pour cette première émission de Virgil Tanase, auteur, dans la collection « Folio Biographies » des éditions Gallimard, des vies de Tchekhov, Dostoïevski, Saint-Exupéry et Albert Camus. A propos de ce dernier notre biographe vient rectifier ce qu'il qualifie, selon ses termes, de "méprise" et nous raconter une histoire plus authentique, plus conforme à la réalité que la statue de grand homme sculptée par la postérité. 

Virgil Tanase nous raconte la mort du père de Camus en 1914, son enfance heureuse à Alger avec sa mère, son frère et sa grand-mère. L'enfant connaît pourtant la misère qui, comme il le dira dans ses Carnets, "tient lieu de famille et de solidarité." Il fait la connaissance aussi de professeurs qui compteront dans son instruction et alimenteront sa vocation littéraire : Louis Germain d'abord, auquel Albert Camus dédiera son discours du prix Nobel, Jean Grenier ensuite, son professeur d'hypokhâgne qui l'éveille véritablement à la littérature. Mais cette jeunesse a également quelque chose de tragique : atteint de tuberculose à une époque où la maladie est mortelle, Camus sent peser sur lui le poids d'un sursis précaire qui, selon Virgil Tanase, permet de comprendre sa littérature ultérieure :

Dans la compréhension de ce que Camus va devenir, il y a aussi ça, la confrontation fondamentale avec la mort. [...] C'est ce qui le pousse vers le sens, l'idée qu'il faut trouver à notre vie un sens qui ne peut pas être détruit par la mort. Et c'est à la recherche de ce sens qu'il est parti en littérature.

La vie d'Albert Camus, c'est aussi la faculté de philosophie d'Alger et un premier mariage à vingt ans avant d'autres aventures féminines, dont la plus célèbre s'est nouée avec l'actrice Maria Casarès. C'est aussi la politique, le théâtre, la Résistance et ses relations avec les grands intellectuels de son temps : Sartre, bien sûr, opposant en politique et en littérature, mais aussi le poète René Char, André Malraux, Francis Ponge ou Roger Martin du Gard, avec lesquels il entretient une correspondance très riche.

Autant d'éléments qui composent une vie accomplie, une trajectoire presque merveilleuse de la pauvreté algéroise à la notoriété internationale et qui s'achève brutalement le 4 janvier 1960, sur le siège passager d'une Favel-Vega venue s'encastrer dans un platane, le long d'une route de l'Yonne. La mort vient clore une vie et figer pour la postérité le masque d'Albert Camus, que lève pour nous Virgil Tanase, son biographe.

Masque mortuaire d'Albert Camus (1913-1960)
Masque mortuaire d'Albert Camus (1913-1960) Crédits : Rosemarie Clausenull / ullstein bild - Getty

La fin de notre émission sera animée par la chronique de Guillaume Le Douarin, libraire et chroniqueur littéraire. Il nous présente le livre de Sandra Lucbert Personne ne sort les fusils, un texte atypique entre roman et essai, paru aux éditions du Seuil cette année.

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)
MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Pour en savoir plus sur la liaison Albert Camus-Maria Casarès, les auditeurs sont invités à se reporter à une précédente émission de La Compagnie des œuvres, entièrement dédiée à ce sujet, en cliquant ici.

Intervenants
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......