LE DIRECT
Self-Portrait, 1889, oil on canvas, 65 x 54 cm (25.6 x 21.3 in), Musée d'Orsay, Paris. (Photo by VCG WilsonCorbis via Getty
Épisode 3 :

Le suicidé de qui ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Van Gogh était-il irrémédiablement rongé par une folie qui le vouait au suicide ? Ou n'était-il au fond qu'un mélancolique, un homme non pas hanté par le suicide mais bercé par la perspective de sa propre mort ?

Vincent Van Gogh, autoportrait à l'oreille bandée (février 1889). Collection privée.
Vincent Van Gogh, autoportrait à l'oreille bandée (février 1889). Collection privée. Crédits : The Print Collector - Getty

Stéphane Guégan, historien, critique d’art, Conseiller scientifique auprès de la Présidence du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie est en notre compagnie en première partie d'émission pour répondre aux questions que chacun se pose sur Vincent Van Gogh. Stéphane Guégan a notamment écrit Van Gogh en 15 questions, publié aux éditions Hazan en 2019.

Il nous parle aujourd'hui d'un Van Gogh peut-être moins fou qu'il n'y paraît. Van Gogh ou l'homme à l'oreille coupée était peut-être avant tout un mélancolique, incompris des psychiatres qui se sont penchés sur son cas. Le diagnostique est en tout cas difficile à établir, et le premier intéressé paraît lui aussi incapable de le faire :

Van Gogh ne sait pas ce dont il souffre, il ne comprend pas. [...] il se souvient vaguement, très vaguement, dit-il à son frère, de ses moments de démence. Il parle de cette fièvre cérébrale à Saint-Rémy. Il dit aussi à Théo : « je n'ai pas choisi la folie ». (Stéphane Guégan)

Stéphane Guégan évoque aussi la correspondance du peintre, véritable "monument" qui permet d'éclairer la vie de l'artiste et notamment son rapport aux grands maîtres de la peinture : Millet, Manet, les impressionnistes, Rubens ou encore Toulouse-Lautrec, dont les frères Van Gogh avaient acheté des tableaux. 

En seconde partie d'émission nous accueillons Évelyne Grossman, professeure de littérature française contemporaine à l’Université Paris Diderot Paris 7, qui a fait paraître récemment un essai, La Créativité de la crise (Minuit, 2020), où elle revient sur une conférence prononcée par Antonin Artaud en 1933 : " Le théâtre et la peste". Nous nous entretiendrons avec elle sur le célèbre essai d'Antonin Artaud, Van Gogh, le suicidé de la société. L'auteure rejoue avec nous la trajectoire qui mit l'écrivain sur les traces du peintre, une trajectoire en forme d'identification portée par l'écriture magnifique d'Antonin Artaud. 

À travers son propre rapport au corps et au dessin, Artaud dégage et revendique, au-delà de la société et de la folie, une profonde fraternité avec son Suicidé :

Artaud aussi est, non pas peintre, mais dessinateur, comme on sait. Il a cette fraternité à distance avec Van Gogh, qui est l'idée qu'il faut crever l’œil de celui qui regarde. Ça c'est fondamental pour Artaud. Il faut vraiment que celui qui regarde ait un véritable déchirement de la rétine. Donc le regard de Van Gogh, c'est cela qui l'intéresse. Comment ce regard nous déchire. (Évelyne Grossman)

Van Gogh, Champ de blé avec corbeaux (1890). Huile sur toile, 50.5 cm x 103 cm, Musée Van Gogh. Amsterdam
Van Gogh, Champ de blé avec corbeaux (1890). Huile sur toile, 50.5 cm x 103 cm, Musée Van Gogh. Amsterdam Crédits : UniversalImageGroup - Getty

En fin d'émission vous pourrez retrouver la chronique de Fabien Simode, rédacteur en chef du magazine d'art L'œil pour nous parler de l'économie des musées en France et répondre à la question : combien coûte une exposition ?

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (début) : Panama, de The Avener (Capitol)

MUSIQUE GÉNÉRIQUE (fin) : Nuit noire, de Chloé (Lumière noire)

Intervenants
  • historien, critique d’art, Conseiller scientifique auprès de la Présidence du musée d’Orsay et du musée de l’Orangerie.
  • professeure de littérature française contemporaine à l’Université Paris Diderot Paris 7
  • Rédacteur en chef de L’Œil

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......