LE DIRECT
Charles Bukowski en 1978 sur le plateau d''Apostrophes

Buk, l'ivre de vers

58 min
À retrouver dans l'émission

"Il y a des faux poètes dans toutes les écoles, des gens qui ne sont simplement pas à leur place (des imposteurs ? Tout simplement ?). Mais ils finissent toujours par disparaître car les forces de la vie les écrasent sous autre chose." Charles Bukowski, Sur l'écriture.

Charles Bukowski en 1978 sur le plateau d''Apostrophes
Charles Bukowski en 1978 sur le plateau d''Apostrophes Crédits : Ulf Andersen - Getty

I'm the poet disait Bukowski qui publia pas moins d'une quinzaine de recueils, noircit des milliers de pages et ne passa pas un jour sans écrire un poème. Pour en parler, le premier et le dernier de ses traducteurs : Philippe Garnier, qui en 1977 fait découvrir en France le poète Californien en traduisant les Mémoires d'un vieux dégueulasse et le Postier et Romain Monnery, qui se penche aujourd'hui pour les éditions du Diable Vauvert sur ses poèmes inédits ou oubliés dans les pages de revues confidentielles.    

Avec Romain Monnery, traducteur de Tempêtes pour les morts et les vivants (Au Diable Vauvert, 2019), un recueil de poèmes et de dessins inédits parus dans divers magazines, conservés dans des bibliothèques et collections privées et de Sur l'écriture (Au Diable Vauvert, 2017), une anthologie de textes inédits sur l'écriture et le quotidien de cette véritable icône de la contre-culture américaine ; et Philippe Garnier, écrivain, journaliste, et traducteur, dont le Sterling Hayden l'irrégulier, biographie de l'acteur américain à la vie aventureuse, paraîtra en octobre aux éditions La Rabbia. 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......