LE DIRECT
François Cheng

Le chemin du quatrain par François Cheng

58 min
À retrouver dans l'émission

"La rhétorique chinoise conçoit le quatrain comme une dramaturgie à quatre temps : le premier vers qui est l'exorde, le deuxième vers qui est le développement, le 3ème vers qui doit marquer un tournant ascendant et le quatrième vers qui doit aboutir à une perspective ouverte". (François Cheng)

François Cheng
François Cheng Crédits : C. HELIE / ED. GALLIMARD

Un invité et une âme qui veille. Celle du poète, romancier, traducteur et calligraphe  François Cheng François Cheng, qui publie Enfin le royaume, , recueil de quatrains en intime interaction avec le vivant, en quête d’une résonnance universelle. 

Nous avons bu tant de rosées   

En échange de notre sang   

Que la terre cent fois brulée   

Nous sait bon gré d’être vivants

François Cheng

Ce chant, la poésie, il signifie par métaphores et par symboles et il révèle le mystère des choses par une sorte de chant qui résonne, pour un Chinois, au souffle rythmique qui anime de l'intérieur toute chose. La poésie, c'est un langage transmué en chant qui résonne à ce souffle rythmique et par là nous permet de communier en profondeur avec l'univers vivant. Cette résonance de la poésie efface les frontières entre la vie et la mort. La poésie a avant tout une vocation orphique. Tout vrai poète doit être un Orphée qui sillonne le double royaume. Il n'y a pas de séparation entre la vie et la mort. Et la poésie en tant que langage a pour mission d'assurer cette liaison entre ces deux royaumes de la vie et de la mort.

Le quatrain est le diamant de la poésie universelle.

(Une rediffusion du 6 avril 2018)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......