LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Interface du site Airbnb.

À propos de Airbnb, de crocodiles, et de John Berger

3 min
À retrouver dans l'émission

Airbnb. il y avait ce nom génial, qui sonnait léger. Air, un de mes mots préférés. Et puis ce bnb, comme du rythm and blues.

Interface du site Airbnb.
Interface du site Airbnb. Crédits : JOHN MACDOUGALL - AFP

         Un coin de ciel bleu dans un ciel sombre, c’est l’impression que j’ai eue au début quand on a commencé à parler de Airbnb. 

           Mettre en commun des appartements, sans intermédiaire, échanger des adresses via internet, échapper aux circuits obligatoires, c’était le rêve de voyager différemment. Cela faisait une alternative aux hôtels moches et chers, où l’on ne rencontre jamais personne, où les chambres ressemblent à de minuscules morgues.  Parfois même à des cercueils XXL.

Airbnb. il y avait ce nom génial, qui sonnait léger. Air, un de mes mots préférés. Et puis ce bnb, comme du rythm and blues.  C’était une petite utopie concrète à ne pas laisser filer. Une utopie, pour nous changer de décennies de dystopies. 

Qu’est-ce qu’une utopie ? "C’est la recherche d’un ordre politique juste et bon", disait Miguel Abensour. On se demande pourquoi elle a eu longtemps tellement mauvaise presse, l’utopie. Enfin, on sait un peu, mais ce n’est pas le sujet. 

        Et une utopie concrète ? Ernst Bloch disait : "c’est l’anticipation réaliste de ce qui est bien". 

       Penser des utopies réalistes, destinées à résister aux destructions en cours, environnementales, écologiques, économiques qui nous frappent, c’est à nouveau d’actualité.  Peut-être parce qu’il n’y a plus tellement le choix.

Mais je ne suis pas sociologue, et je suis consciente de répéter des choses que j’ai lues deci delà, et qui m’ont plu, parce que cela fait du bien donc, un coin de bleu dans un ciel noir. Par exemple j’ai bien aimé la métaphore qu’utilise Erik Olin Wright. Il dit : "une société c’est comme un étang. Un écosystème. Des tas d’espèces, des poissons, des insectes, des grenouilles, des nénuphars, des épilobes hirsutes et des reines des prés. Il suffit parfois d’en introduire une nouvelle pour modifier l’écosystème et sauver l’étang". Par exemple une utopie concrète.

Il y a de vraies utopies concrètes, qui tiennent le coup, qui résistent au temps.

Et puis il y a des rêves qui tournent court. Ou c’est moi qui n’avais rien compris. Mais si c’est le cas, je n’étais pas la seule.

Car Airbnb s’est révélée tout autre que ce qu’elle était au début. Aujourd’hui, toutes les grandes villes doivent résister à ce qui ressemble de plus en plus à un cancer urbain :  une manière de louer des appartements sans payer d’impôts, une manière de spéculer en achetant des logements pour les louer. Une manière de tuer l’habitat locatif normal pour le remplacer par un habitat touristique qui rapporte cent fois plus.

Aujourd’hui, plus de 40 000 annonces airbnb sont illégales ; la mairie de Paris porte plainte. Pourvu qu’elle aille au bout. Parce que là,  airbnb c’est un mauvais coup pour l’étang, crocodile, plutôt que reine des prés. 

Pour apprendre à patienter, à conjurer mon inquiétude et ma colère, puisque c’est évidemment une nécessité, je lis un texte de John Berger sur le dessin, le dessin de fleurs. Il dit : "Je me demande si les formes de la nature, un arbre, un nuage, un fleuve, une pierre, une fleur ou un étang, peuvent être perçues comme des messages". Est-il possible de lire ces formes comme des textes ? Oui. Des textes qui nous rappellent que la symétrie côtoie le chaos, que l’ingéniosité peut vaincre la fatalité.

Ce qui est désiré est plus réconfortant que ce qui est promis. Alors, soutenus par ce que nous avons reçu du passé et par ce dont nous sommes témoins, nous aurons le courage de résister dans un contexte portant inimaginable. Nous apprendrons à patienter, solidaires.  

Les crocodiles meurent aussi.

Geneviève Brisac

Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......