LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Sébastien Balibar

1933 : 1945 : des physiciens en exil

1h
À retrouver dans l'émission

Comment parvient-on à continuer à réfléchir, à se concentrer, à faire de la recherche, quand on est en exil ?

Sébastien Balibar
Sébastien Balibar Crédits : Laboratoire de Physique de l'ENS

Certaines révolutions sont lentes et ne font pas couler de sang. Au cours des années 1925-1935, la physique a connu une telle révolution avec la naissance de la mécanique quantique. Des concepts radicalement neufs furent inventés, qui conduisirent les physiciens à penser autrement la matière. Une décennie d'effervescence créatrice, d'audace, de tourments et surtout d'intense labeur a suffi à un petit nombre d’entre eux pour fonder l'une des plus belles constructions intellectuelles de tous les temps. Dispersés aux quatre coins de l’Europe, à Cambridge, Copenhague, Paris, Göttingen, Leipzig, Munich, Zürich ou Rome, ils se connaissaient bien, s’écrivaient souvent et formaient un petit réseau terriblement efficace.

Mais le drame, c’est qu’au moment où l’Europe scientifique produisait là le meilleur d’elle-même, l’Europe politique, elle, engendrait le pire : Mussolini, Hitler, Staline, l’antisémitisme, inutile de faire un dessin. De nombreux physiciens européens durent quitter leur pays. La plupart, à commencer par Einstein, se réfugièrent aux Etats-Unis, ce qui déplaça le centre de gravité de la physique d’une rive à l’autre de l’Atlantique.

Mais comment parvient-on à continuer à réfléchir, à se concentrer, à faire de la recherche, quand on est en exil ?

Invité : Sébastien Balibar, physicien directeur de recherche à l’Ecole Normale Supérieure, auteur de Savant cherche refuge : comment les grands noms de la science ont survécu à la Seconde Guerre mondiale (Odile Jacob, 2019)

Intervenants
  • chercheur au département de Physique de l'École Normale Supérieure de Paris, membre de l'Académie des sciences
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......