LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'étoile Guide laser de l'une des unités du VLT

L’astronomie ou l’art d’abolir le flou

58 min
À retrouver dans l'émission

Après la découverte des exoplanètes en 1995, où en sont les astronomes de leur quête ? Que parviennent-ils à voir ? Qu’espèrent-ils découvrir ? À quand la prochaine révolution ?

L'étoile Guide laser de l'une des unités du VLT
L'étoile Guide laser de l'une des unités du VLT Crédits : G. Hüdepohl/ESO

Durant l’hiver 1609-1610, profitant de quelques nuits claires, Galilée observe à travers la lunette astronomique qu’il a lui-même perfectionnée le caractère accidenté de la surface lunaire, puis les phases de Vénus et les satellites de Jupiter : les images qu’il découvre sont floues, imprécises, mais suffisamment riches et originales pour révéler que le ciel n’apparaît pas comme la sphère parfaite, lisse et immuable à laquelle on a cru jusqu’alors. Dans la foulée de ses observations, Galilée propose de renoncer à la distinction aristotélicienne entre le monde local, supposé imparfait et corruptible, et le monde lointain, supposé parfait et incorruptible, composé d'une « quintessence » inaltérable. Pour la première fois, le ciel et la Terre se rejoignent dans l’esprit d’un homme. Et dès lors que la matière est partout la même, « terreuse » ici comme sur la Lune, il ne faut envisager qu’une seule sorte de monde, composé d’une seule sorte de matière, partout soumise à des lois « universelles ». Bref, il existe un « univers », et un seul ! Une nouvelle façon de regarder au loin aura donc suffi à déclencher une révolution de premier ordre. Depuis, ayant retenu la leçon, les astronomes n’ont eu de cesse de discerner des détails de plus en plus fins, de lutter contre le flou, à coups de ruses savantes et de miroirs sophistiqués. Après la découverte des exoplanètes en 1995, où en sont-ils de leur quête ? Que parviennent-ils à voir ? Qu’espèrent-ils découvrir ? À quand la prochaine révolution ?  

Phases de la Lune dessinées par Galilée en 1616.
Phases de la Lune dessinées par Galilée en 1616. Crédits : Galileo Galilei

Avec Pierre Léna : astrophysicien, membre de l'Académie des sciences, professeur émérite à l’Observatoire de Paris et à l’université Paris-Diderot. Il  a contribué à la conception du VLT, le Very Large Telescope, est l'un des cofondateurs de La main à la pâte. Il a également été, de 2005 à 2011, Délégué à l'éducation et à la formation de l'Académie des sciences. Il est aujourd'hui à la tête de l'Office for Climate Education, chargé de promouvoir et de développer l'éducation au changement climatique dans les pays développés et en développement.

Il a écrit ou dirigé de très nombreux ouvrages scientifiques et de vulgarisation et, notamment, Une Histoire de flou  (Le Pommier, 2019)

Bibliographie

Intervenants
  • astrophysicien, de l'université Denis Diderot, Paris
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......