LE DIRECT
Photographie historique de la première observation d'un neutrino dans une chambre à bulles d'hydrogène (1970)

Les neutrinos ou l’art de défier les conventions

59 min
À retrouver dans l'émission

"À la croisée de plusieurs disciplines, les neutrinos pourraient se révéler la clef de bien des mystères..."

Photographie historique de la première observation d'un neutrino dans une chambre à bulles d'hydrogène (1970)
Photographie historique de la première observation d'un neutrino dans une chambre à bulles d'hydrogène (1970) Crédits : Argonne National Laboratory

Les neutrinos sont des particules de matière, les seules connues qui soient à la fois élémentaires, c’est-à-dire sans structure interne, et électriquement neutres. Ce sont des sortes d’anges microscopiques. Ils se propagent dans l’espace avec une absolue discrétion, en traversant les choses qui sont sur leur passage pratiquement comme si ces choses n’existaient pas : êtres fantomatiques et originaux, ils n’interagissent presque pas avec la matière, au point que des centaines de milliards de neutrinos en provenance du Soleil peuvent traverser notre corps à chaque seconde, sans que nous nous en rendions compte, de jour comme de nuit.

Aussi énigmatiques que discrets, les neutrinos sont devenus l’un des principaux enjeux de la recherche en physique des particules, mais aussi en cosmologie. On compte sur ces messagers du cosmos pour résoudre certaines questions qui demeurent brûlantes. Par exemple, on ne comprend pas bien d’où vient que la matière a pu l’emporter sur l’antimatière dès les premières phases de l’histoire de l’univers : alors que les deux étaient également présentes dans l’univers primordial, la seconde, l’antimatière, a très vite disparu, laissant la première, la matière, seule au monde. Or, on sait que si les neutrinos s’avéraient être identiques à leurs propres antiparticules, question qui demeure ouverte, alors on pourrait mieux comprendre comment les choses ont pu se passer dans le chaudron qu’était l’univers peu après le big bang.

Nos invités : 

Antoine Kouchner est professeur à l'université Paris Diderot, directeur du laboratoire AstroParticule et Cosmologie, et membre junior de l'Institut universitaire de France. Il est également responsable scientifique de la collaboration internationale ANTARES qui exploite le premier téléscope sous-marin à neutrinos, dont le successeur, KM3NeT, est en construction en Méditerrannée.

Antoine Kouchner
Antoine Kouchner Crédits : Dunod

Stéphane Lavignac est physicien au CNRS et effectue ses recherches à l'Institut de Physique Théorique, CEA (Saclay). Ses travaux portent sur la théorie des particules élémentaires et sur les conséquences des masses des neutrinos en physique des particules et en cosmologie.

Stéphane Lavignac
Stéphane Lavignac Crédits : Dunod

Dans A la recherche des neutrinos, récemment paru aux éditions Dunod, tous deux retracent l'histoire passionnante du neutrino et nous font découvrir les grandes expériences consacrées à ce messager de l'infiniment grand et de l'infiniment petit.

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......