LE DIRECT
Le Cardiologue Vásquez et son Assistant (1918-1921)

L’histoire de la médecine aurait-elle oublié les malades ?

58 min
À retrouver dans l'émission

« Il a des épidémies de maladies et il y a des épidémies de diagnostics. Et je rajouterai sans humour qu’il n’y a pas toujours de corrélation ni de relation causale entre les deux. » Luc Perino

Le Cardiologue Vásquez et son Assistant (1918-1921)
Le Cardiologue Vásquez et son Assistant (1918-1921) Crédits : Edouard Vuillard

Dans son livre le plus célèbre, intitulé Le Normal et le pathologique, Georges Canguilhem, à la fois médecin et philosophe, écrivait cette phrase aux parfums d’évidence : « Si aujourd’hui la connaissance de la maladie par le médecin peut prévenir l’expérience de la maladie par le malade, c’est parce que, autrefois, la seconde a suscité, a appelé la première. C’est bien parce qu’il y a des hommes qui se sentent malades qu’il y a une médecine, et non parce qu’il y a des médecins que les hommes apprennent d’eux leurs maladies ».

En clair, ce sont les malades, les premiers malades, les « patients zéro » qui sont les toutes premières causes des avancées de la médecine, et non pas les médecins qui tentèrent de comprendre leur maladie. Pourtant, l’histoire de la médecine est souvent réduite à celle des médecins, de leurs méthodes, de leurs réflexions, de leurs exploits.

D’où notre question : Si nous complétions cette histoire en y ajoutant celle des malades, quels nouveaux récits entendrions-nous ?

Avec Luc Perino, médecin, diplômé de médecine tropicale et d’épidémiologie, auteur de Patients zéro (La Découverte, 2020). 

(Première diffusion : 30 janvier 2021)

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......