LE DIRECT
De gauche à droite : Adolescentes de Sébastien Lifshitz // Enna de PKL // Gold Record de Bill Callahan // La Daronne de Jean-Paul Salomé

Cinéma : Adolescentes de Sébastien Lifshitz, La Daronne de Jean-Paul Salomé // Musique : Enna de PLK et Gold Record de Bill Callahan

1h
À retrouver dans l'émission

Chaque vendredi à l'heure du déjeuner, Lucile Commeaux et deux critiques invités, commentateurs passionnés et experts, débattent des oeuvres ou des événements (films, livres, expositions, séries, bandes dessinées...) qui font l'actualité culturelle de la semaine.

De gauche à droite : Adolescentes de Sébastien Lifshitz // Enna de PKL // Gold Record de Bill Callahan // La Daronne de Jean-Paul Salomé
De gauche à droite : Adolescentes de Sébastien Lifshitz // Enna de PKL // Gold Record de Bill Callahan // La Daronne de Jean-Paul Salomé Crédits : Ad Vitam, Panenka Music, Drag City , Guy Ferrandis

Chaque vendredi désormais la grande table appartiendra aux critiques de tous genres, de tous bords, et de tous les arts. Aux côtés de Lucile Commeaux, deux commentateurs passionnés de l’actualité culturelle aborde deux disciplines différentes de part et d’autre du Journal de la rédaction, pour que vive la critique, ce goût partagé et contagieux de la dispute esthétique, qu’elle concerne des films, des livres, des expositions, des séries, des bandes dessinées, bref tout ce qui s’aime et se discute...

A notre affiche cette semaine : 

Du cinéma, avec le documentaire de Sébastien Lifshitz, Adolescentes et La Daronne, une comédie policière de Jean-Paul Salomé avec Isabelle Huppert et Hippolyte Girardot.
En deuxième partie d'émission, c'est à l'actualité musicale et plus précisément au nouvel album du rappeur PLK (Enna) et à celui de Bill Callahan (Gold Record) que nos critiques s'intéresseront.

Pour en parler : 

  • Charlotte Garson, rédactrice en chef adjointe des Cahiers du cinéma 
  • Olivier Lamm, journaliste et critique à Libération
  • Théo Ribeton, chef de rubrique culture au magazine Stylist et critique auxInrocks.

♥♥♥ - "Adolescentes" de Sébastien Lifshitz, une plongée au cœur de l'adolescence

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Synopsis : Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années.

L'avis des critiques : 

C’est un film assez irrésistible, un florilège de scènes de bouderies, de disputes familiales qui peuvent être tragiques, mais qui sont souvent assez tordantes, un bouillon de vie. Théo Ribeton

Le film se place dans une certaine tradition documentaire du "Que sont-ils devenus ?", qui est aussi une tradition télévisuelle. J’ai repensé à l’émission "Que deviendront-ils ?" qui a bercé mon enfance, et ça m'a emplie d'une forme de nostalgie. Avec Adolescentes, on se souvient que cette tradition documentaire existe, et que le cinéma permet ce temps, cette longue durée. Charlotte Garson

=> Adolescentes, un documentaire de Sébastien Lifshitz (en salles le 9 septembre)

♥ - "La Daronne", entre polar et comédie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Synopsis : Patience Portefeux est interprète judiciaire franco-arabe, spécialisée dans les écoutes téléphoniques pour la brigade des Stups. Lors d'une enquête, elle découvre que l'un des trafiquants n'est autre que le fils de l'infirmière dévouée qui s’occupe de sa mère. Elle décide alors de le couvrir et se retrouve à la tête d'un immense trafic ; cette nouvelle venue dans le milieu du deal est surnommée par ses collègues policiers "La Daronne"

L'avis des critiques : 

C’est un film que je ne trouve pas drôle du tout, qui m’a même un peu énervé. (…) On sent qu'ils se sont beaucoup amusés à le tourner, mais ça n’en fait pas un film drôle à regarder. (…) L'écriture comique est l’écriture la plus exigeante qui soit, et là, on sent que c'est plutôt une parodie ou le documentaire d’un tournage marrant plutôt qu’un film qui chercherait vraiment à bâtir quelque chose de comique. On est un peu dans l’univers des comédies produites par Luc Besson au début des années 2000, avec des Chinois, des Arabes et des musiques qui ressemblent à des instrus de rap marseillais. Théo Ribeton

Le film en tant que comédie policière à la française un peu décalée est un peu raté, c'est dommage. (…) Pendant tout le film on attend la transformation d’Isabelle Huppert mais ça tombe complètement à plat. Charlotte Garson

  • La Daronne avec : Isabelle Huppert, Hippolyte Girardot, Farida Ouchani - un film de Jean-Paul Salomé (en salles le 9 septembre)

♥♥  - "Enna" de PLK, un album qui caracole en tête des classements depuis sa sortie

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'avis des critiques :

C’est un disque très agréable en terme de production, il va vraiment dans le sens de tout ce qui marche actuellement, un peu de trap, un peu de morceaux house, un peu de morceaux ironiques… C'est très bien mixé, c'est très mélodique et PLK a un flow très agréable, rapide et détendu à la fois, mais il n'y a aucune magie. Le problème c'est que PLK a un côté un peu fade,  il est assez athlétique comme rappeur mais on se pose la question de savoir quel est son grain de voix à lui ? Olivier Lamm

C'est un rappeur qui est assez technique, très droit, qui peut être percutant, mais qui est aussi légèrement au fond du temps (...) Il y a des chansons où il dit son texte avec une avec une puissance qui force le respect (3 en un). Théo Ribeton

  • Enna de PKL sortie le 28 août (Panenka Music)

♥♥♥ - "Gold record" de Bill Calahan, un album épuré

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'avis des critiques : 

C'est un album que j'aime beaucoup. C'est toujours un plaisir de retrouver ce chanteur qui est un artiste de pure sérénité. On a le sentiment que chaque morceau émane de lui et qu'ils sont une forme de respiration. Théo Ribeton 

C'était un des songwriters les plus tourmentés qu'on puisse trouver à l'époque (dans les années 2000) dans la scène indépendante américaine. Il a toujours fait des disques vraiment incroyablement puissants et violent. Aujourd'hui, il joue un peu au songwriter pépère. L'album part de la tempête pour ensuite faire semblant retrouver la sérénité, ou plutôt la commenter ou la regarder. Il y a un côté très littéraire, très nouvelle dans ses textes. Il se retrouve à commenter de manière un peu faussement détachée le monde qui est le nôtre mais dès qu’on gratte un peu on se rend compte qu’il y beaucoup de choses contradictoires. Les chansons sont très denses, très complexes,  extrêmement bien écrite et assez virtuose. C’est un album qui m'intéresse vraiment beaucoup. Olivier Lamm

  • Gold Record de Bill Callahan, sortie le 4 septembre (Drag City)
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......