LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Drake (© Lea Ferry - Universal Music Group) et le groupe Low (© Nathan Keay)

Musique : "Certified Lover Boy" de Drake et "HEY WHAT" de Low

32 min
À retrouver dans l'émission

Rap et rock alternatif occupent les platines de cette première Grande Table critique musicale de la saison.

Drake (© Lea Ferry - Universal Music Group) et le groupe Low (© Nathan Keay)
Drake (© Lea Ferry - Universal Music Group) et le groupe Low (© Nathan Keay)

La Grande Table critique : chaque vendredi, une poignée de critiques passionnés échangent et se disputent autour de films, de livres, d’expositions, de disques, de bande-dessinées, etc... On y parle de l’actualité culturelle avec enthousiasme et contradiction.

Au sommaire de cette émission, deux nouveaux albums : Certified Lover Boy de Drake (Republic Records) et HEY WHAT de Low (Sub Pop).

Nos critiques du jour : Philippe Azoury, rédacteur en chef culture à Vanity Fair, et Olivier Lamm, journaliste et critique à Libération.

"Certified Lover Boy" de Drake (Republic Records)

Le 29 août dernier, Kanye West sortait en surprise, avec une semaine d'avance, son nouvel opus, Donda (GOOD Music, Def Jam), et prenait de court Drake, autre mastodonte du rap US, qui devait présenter le 3 septembre un album très attendu par ses fans, Certified Lover Boy, lequel partage avec la concurrence au moins deux caractéristiques : un très long format et des invités prestigieux. Trois ans après son dernier opus, Scorpion, Drake remporte-t-il la bataille ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits :

"Un artiste doit-il forcément offrir de la nouveauté pour satisfaire son public ? Je ne pense pas. Mais Drake évolue dans un milieu hautement compétitif, et propose un disque qui ressemble au précédent. [...] Il a toujours embrassé avec brio les paradoxes de sa position de superstar ou son angoisse de la page blanche, par exemple. Il se répète cette fois sans plus rien interroger de sa faillabilité, sans en faire un sujet, dans un disque qui pourtant la hurle à chaque morceau tant il est ennuyeux et dénué d'évènements notables." Olivier Lamm 

"Le disque est très, trop, produit. Drake semble ne pas s'intéresser à ce qu'il rappe, et ça s'entend dans sa voix. Ses thèmes reviennent, que l'on connait maintenant, et qui ont été tellement travaillés auparavant qu'on a, ici, l'impression d'une caricature." Philippe Azoury

"HEY WHAT" de Low (Sub Pop)

Originaire de Duluth dans le Minnesota, le groupe Low est historiquement constitué d’Alain Sparhawk et son épouse Mimi Parker, mormons, actifs dans le rock depuis le début des années 90, fidèles partisans d’un rock minimaliste et lent, le slowcore.

HEY WHAT, leur treizième album, est leur deuxième en collaboration avec BJ Burton : de longues plages, des pistes qui souvent saturent ou se délitent...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits

"Le travail relativement récent de BJ Burton, collaborateur de Low, sur les machines, la matière sonore, l'infrabasse, le concassage de sons, a fait naître un vocabulaire nouveau dont le groupe s'est emparé pour trouver un nouveau souffle. [...] On ne se jette pas dans ce disque, il exige d'être apprivoisé." Philippe Azoury

"C'est un album incroyable, qui fait réellement suite aux recherches sonores que le groupe entreprend depuis ses débuts dans les années 90, quand ses membres étiraient sur vingt minutes des morceaux guitare/basse/batterie pour creuser la matière. HEY WHAT exprime une sorte de foi dans la musique retrouvée avec l'apport de l'électronique. Le disque est à la fois apaisé et brutal, parfois très dense. C'est pour moi le plus grand album de Low depuis une dizaine d'années, le plus jusqu'au-boutiste aussi, et le plus émouvant." Olivier Lamm

Egalement au sommaire La Grande Table critique : 

"Le feu fait tout dans ce disque absolument furieux et plein de sens, le fuel et la raison d’être, abreuvant le verbe autant qu’il consume les cordes vocales des rappeuses (FFSYTHO, Moor Mother), des spitters grime (Manga Saint Hilare, Flowdan, Logan) et des toasters ragga (Daddy Freddy, Nazamba) qui se succèdent au premier rang des riddims apocalyptiques pour invoquer clashs, incendies, violences, insurrection." Olivier Lamm 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......