LE DIRECT
Couvertures de "Yahho Japon" d'Eva Offredo et "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu

Littérature jeunesse : "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu et "Yahho Japon !" d’Eva Offredo

28 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette émission consacrée à la littérature jeunesse, nos critiques ont lu « Amour Chrome » de Sylvain Pattieu et « Yahho Japon ! » d’Eva Offredo. Découvrez leurs avis...

Couvertures de "Yahho Japon" d'Eva Offredo et "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu
Couvertures de "Yahho Japon" d'Eva Offredo et "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu Crédits : Maison Georges // Ecole des loisirs

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Sous les feux de la critique cette semaine, deux livres jeunesse : « Amour Chrome», un roman qui tord le cou aux clichés sur la Seine-Saint-Denis et rend hommage à la diversité et au dynamisme du « 93 » de Sylvain Pattieu à Ecole des loisirs et direction le Japon à la rencontre de huit femmes passionnées qui exercent des métiers extraordinairesavec « Yahho Japon ! » d’Eva Offredo chez Maison Georges.

Pour en parler aux côtés de Lucile Commeaux : Marie Sorbier, rédactrice en chef de I/O Gazette et productrice d’Affaires en cours  à France Culture,  et Victor Macé de Lépinay, producteur du Rayon BD sur France Culture 

📖  -  « Amour Chrome » de Sylvain Pattieu 

Sylvain Pattieu vit et enseigne en Seine-Saint-Denis, à l'université Paris 8 en tant qu'historien et membre de l'équipe du master de création littéraire. Il a puisé, pour écrire Amour-Chrome, dans les souvenirs de son adolescence, dans son expérience d'enseignant en lycée et à l'université, dans son environnement. Romancier aguerri, il signe, avec ce livre, ses débuts en littérature de jeunesse.

Couverture d' "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu
Couverture d' "Amour Chrome" de Sylvain Pattieu Crédits : Ecole des loisirs

Présentation de l’éditeur : En classe de 3e, Mohammed-Ali est discret et populaire. Pour lui, le collège ça roule. Tranquille. En apparence du moins, car il a une vie secrète. La nuit, il sort de chez lui pour aller taguer. Et surtout, il est amoureux d’Aimée, qui ne pense à rien d’autre qu’au football. Comment faire pour qu’elle le remarque ? Par chance, Mohammed-Ali peut compter sur le soutien de Lina et Margaux. En amour comme au football, il faut un plan de jeu. Il faut avoir du style.Il va inviter Aimée à voir un match au Stade de France.

Découvrez l'avis des critiques  : 

C'est le roman adolescent type, dans le sens où il coche consciencieusement toutes les cases des sujets qui affectent aujourd'hui des collégiens aux lycéens. J'ai l'impression qu'il est presque trop cohérent pour être honnête. Je trouve que tout s'emboîte un peu trop bien et cela rend la lecture un peu prévisible (...) L'écriture de Sylvain Pattieu colle parfaitement à son sujet. On est sur une écriture orale, par moment c’est presque du slam. Les chapitres sont courts. C'est très nerveux. Ca va vite. J'ai l'impression qu'il a quand même réussi ce qu'il voulait faire (...) Par ce rythme on ressent le trop plein d'émotions qu'on peut avoir à l'adolescence, ces changements qui, d'un coup, nous dépassent. C’est très bien rendu par l'écriture. On sent la volonté de l'auteur d'accrocher ses lecteurs. Les personnages sont très dessinés, à la limite de la caricature mais ils sont présents, on les imagine, on vit avec et on les accompagne (...) J’ai le sentiment que Sylvain Pattieu a eu pour intention d'écrire un roman avec les mots de ceux qu'il veut croquer et,  dans ce sens là, c'est plutôt réussi. Marie Sorbier

Je suis rentré dans ce livre assez lentement, mais finalement assez puissamment. Je trouve le texte très bien construit, sur un rythme trépidant. Les chapitres sont courts, ça ressemble à une série télé. j'ai également trouvé intéressant la façon dont l'adolescence est montré. C'est intéressant de voir que quel que soit l’âge du lecteur, il y a des invariants, la puberté, les rapports amoureux, les rapports de classe bougent finalement assez lentement (...) La langue de Pattieu est très intéressante, contemporaine, souvent adolescente et florissante. C’est un livre qui se lit de façon très fluide, y compris pour moi qui ne suis plus un adolescent. J’ai compris cette langue. Ca se lit très bien. Victor Macé de Lepinay

📖  -  « Yahho Japon ! » d’Eva Offredo, huit histoires d’enfance, un voyage sensible hors des sentiers battus.

C'est un livre sur le Japon qui est assez loin de l'esthétique des "Pokémons". Victor Macé de Lépinay

Yahho Japon ! renouvelle le genre documentaire et offre une expérience de lecture passionnante et singulière, entre le carnet de voyage et la fiction, l’imagier et le roman graphique.

Couvertures et planches de "Yahho Japon !" d'Eva Offredo
Couvertures et planches de "Yahho Japon !" d'Eva Offredo Crédits : Maison Georges

Présentation de l’éditeur : Tsuyu cultive le sarrasin pour en faire des nouilles soba et Chawan redonne vie aux objets cassés. Uchimizu étudie les mousses pour leurs nombreuses vertus et Kodomo critique avec humour notre société de consommation. Il y a aussi Higasa l’ensableuse, Shikiri la lutteuse de sumo, Moso l’artificière et Wan Wan la peintre cervoliste. Huit femmes japonaises, fortes et passionnées, huit couleurs, huit métiers. Éva Offredo nous invite à rencontrer chacune d’elles. Elle nous raconte leur enfance et nous immerge dans leur quotidien, leur vie et leur métier, pour nous donner à voir et à sentir toutes les richesses méconnues du pays du Soleil-Levant.

Découvrez l'avis des critiques  : ( A venir ⌛)

C'est un livre très dense, très riche qui se feuillette, qu’il faut picorer. On a un vrai plaisir à l’avoir en main et à le partager avec des enfants ou des adultes et je crois qu'on aura plaisir à y revenir. C'est un album, c'est aussi de la BD, c'est aussi un documentaire, un roman graphique. Tous ces termes peuvent correspondre en même temps à cet objet, mais pour moi le plaisir premier de ce livre est celui du mot. Ces mots japonais qu'on ne connaît pas, qu’on apprend, ces mots rigolos qu’on partage à la lecture avec les enfants, ça donne lieu à des vrais moments de découverte ensemble. C'est une façon de voyager absolument extraordinaire. Marie Sorbier

C'est un très beau livre, un très bel objet. Un livre élégant, et bien conçu. "La Maison Georges", qui édite ce livre, publie des journaux et des livres pour la jeunesse en ayant toujours en tête de faire des beaux objets, dans une esthétique à l'opposé de ce qu'on pense parfois être nécessaire pour la jeunesse : des choses qui vont à deux mille à l'heure qui brillent, qui flashent, qui font du bruit… C'est un livre sur le Japon qui est assez loin de l'esthétique des "Pokémons". C'est un livre apaisant et rassurant parce que ce n'est pas un livre qui nous sert. C’est un livre qui nous emmène ailleurs, qui nous fait vraiment voyager. Victor Macé de Lepinay

Seul petit bémol, j’ai lu ce livre avec beaucoup de plaisir, mais je me suis demandé à qui il s'adressait. C’est un livre qu'il faut lire avec les enfants parce qu’il y a des choses pas tout à fait évidentes. Il y a notamment beaucoup de mots en japonais avec des notes de bas de page, et il n’y a pas véritablement d'introduction ou de conclusion. Les huit portraits sont jetés, un peu comme ça, chacun indépendamment les uns des autres. C'est à la fois très agréable qu'il n'y ait pas de message, pas de laïus sur la place des femmes au Japon ou sur l'importance de faire le métier qu'on a toujours voulu faire, etc..., les enfants sont, sans doute, assez malin pour comprendre ces choses-là. Néanmoins, je trouve qu’il manque à ce récit un tout petit peu d'accompagnement. Il y a le plaisir d'avoir ce livre en main, de le regarder, de le découvrir mais il y a des choses qui sont un peu déconcertantes. Victor Macé de Lepinay

  • Plus d’informations : « Yahho Japon ! » d’Eva Offredo (Maison Georges) 
  • D’une petite enfance passée en Afrique du Sud, Éva Offredo a gardé l’envie de raconter l’ailleurs et les autres. Après une formation en design graphique à l’Ensaama à Paris et en illustration à l’EnsAD, elle dessine et écrit aujourd’hui essentiellement pour la jeunesse. En parallèle, elle enseigne le design graphique au Pôle supérieur de design en Limousin.
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......