LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
The Comey Rule (Showtime) et The Undoing (HBO)

Séries : "The Undoing" et "The Comey Rule", histoires américaines

34 min
À retrouver dans l'émission

Un thriller politique inspiré par l'histoire de l'ancien directeur du FBI James Comey lors des dernières élections américaines et la vie d'une bourgeoise new-yorkaise (Nicole Kidman) atomisée par un meurtre sordide, deux séries avec vue sur les Etats-Unis au prisme de la critique.

The Comey Rule (Showtime) et The Undoing (HBO)
The Comey Rule (Showtime) et The Undoing (HBO)

La Critique : commentaire expert et subjectif de l’actualité culturelle. Chaque semaine, des critiques invités par Lucile Commeaux se rencontrent autour de deux disciplines dans l’amour de l’art et de la dispute.

Au sommaire de La Critique cette semaine : The Undoing, la nouvelle série de David E. Kelley avec Nicole Kidman et Hugh Grant (créateur de Big Littles Lies) (à partir du 30 octobre sur OCS et disponible sur OCS Go) et The Comey Rule de Billy Ray avec Jeff Daniels (à partir du 29 octobre sur Canal et disponible sur mycanal)

Nos critiques séries du jour : Jérôme Momcilovic et Mathilde Wagman

"The Comey Rule" de Billy Ray

Synopsis : En 2013, sous la présidence de Barack Obama, James B. Comey est nommé comme directeur du Federal Bureau of Investigation. A partir de 2016, il enquête sur les mails de la candidate démocrate favorite pour les prochaines élections américaines, Hillary Clinton. En mai 2017, James Comey est licencié par le Président Donald Trump alors que le directeur du FBI s'intéressait aux liens entre l'équipe de campagne de l'ex-candidat républicain et la Russie. (d'après l'ouvrage de l'ancien directeur du FBI, James Comey, "A Higher Loyalty : Truth, Lies and Leadership")

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Extraits :

J'ai trouvé la série didactique et globalement assez passionnante, malgré ou peut-être en raison d'un certain nombre de défauts. Le fait de réussir à faire de Donald Trump un personnage de fiction est une gageure, et j'ai été assez épatée de ce point de vue là. Le parti pris qui consiste à épouser de manière complètement unilatérale le point de vue de James Comey, le directeur du FBI, est une force en termes dramatiques, mais une faiblesse, à mon avis, du point de vue de l'analyse qu'on peut faire de la crise que traverse la démocratie américaine.  Mathilde Wagman

La série est centrée sur James Comey car la question qu'elle pose est justement celle de son dilemme moral. Il a décidé de se montrer toujours honnête, de dire toujours la vérité. Dans quelle mesure est-ce possible aujourd'hui ? [...] Dans la deuxième moitié de la série, on bascule dans le monde de Donald Trump où l'honnêteté, la vérité, ont tout bonnement disparu, un monde où cet impératif moral est complètement écrabouillé par la situation. Dans la construction du scénario, il y a quelque chose d'extrêmement fin sur cette espèce d'épreuve constamment rejouée. Jérôme Momcilovic

  • The Comey Rule de Billy Ray (à partir du 29 octobre sur Canal et disponible sur mycanal)

"The Undoing" de David E. Kelley 

Synopsis : Thérapeute à succès sur le point de publier son premier livre, Grace Sachs a un mari aimant et un fils qui fréquente une école privée de prestige. Mais soudain, avec une mort violente, un mari qui disparaît et de terribles révélations concernant celui qu'elle pensait connaître, sa vie bascule...

Extraits :

Je trouve la série très dévitalisée. On est dans un genre qui est très balisé, qui consisterait en une sorte de portrait plus ou moins satirique de la bourgeoisie qui tient sur un motif : l'idée que la bourgeoisie, c'est la surface et que, par définition, il y a quelque chose de caché derrière. Le défi, c'est alors de faire en sorte que l'impression de mystère ne soit pas noyée dans la sursignification du fait qu'il y a un mystère... Il n'y a pas un plan sur le visage des personnages qui ne nous hurle pas aux oreilles "Imaginez tout ce que ce visage cache"... Ça tient dix minutes. [...] Il y a un vrai plaisir, c'est de revoir Donald Sutherland, qui tient vraiment sa partition de monstre absolu. Il est merveilleux. Jérôme Momcilovic

La série convoque plusieurs genres hétérogènes. Ca commence comme une enquête policière puis ça devient un film de procès, ça se veut un thriller psychologique qui serait aussi le portrait d'un couple en crise (Hugh Grant et Nicole Kidman), avec en plus un discours politique qui rate. Concernant l'enquête policière, on voit assez vite toutes les ficelles et on s'en désintéresse. Mathilde Wagman

  • The Undoing de David E. Kelley (à partir du 30 octobre sur OCS et disponible sur OCS Go)

Ecoutez la première partie de La Critique du 30 octobre 2020 :

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......