LE DIRECT
Comment les livres changent le monde
Épisode 13 :

1975 : Michel Foucault, "Surveiller et punir"

1h
À retrouver dans l'émission

"Surveiller et punir : naissance de la prison", met en crise nombre d'évidences concernant la place de la prison et de l'enfermement dans la société moderne.

Michel Foucault
Michel Foucault Crédits : Sophie Bassouls - Getty

Ecrit dans le prolongement de ses cours au Collège de France et en écho à une actualité militante, cette œuvre a mis en crise un certain nombre d'évidences au sujet de la place de la prison et de l'enfermement dans la société moderne, inscrivant la pénalité dans un régime de pouvoir plus général. 

Une généalogie critique, qui n'était là selon le philosophe que pour mettre en mouvement un travail d'invention collective et d'imagination politique. Ce travail a-t-il eu lieu et comment ? 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Je me suis fait une obligation de me lier aux préoccupations de notre temps. Michel Foucault

En 1971, Michel Foucault et ses amis ont créé un groupe, "Information prison", permettant aux prisonniers de s'exprimer. L'idée que les intellectuels se devaient d'être sur le terrain était centrale. Foucault avait une dimension d'activiste, il écrivait pour prendre part au débat public, être utile à la société. 

On a commencé à se dire qu'il fallait ouvrir la prison au droit, et cette grande orientation générale visait à civiliser ces lieux, marquant le fait que le détenu est un citoyen. Alain Blanc

Surveiller et punir a un impact international très important, traduit immédiatement à travers le monde.

Foucault est médiateur entre le droit, la philosophie et l'histoire. Michelle Perrot

Les historiens disaient que Foucault était un cosaque de l'histoire. Michelle Perrot

Il y a un certain déplacement à analyser vis-à-vis de la pensée de Michel Foucault, il remet en cause le fonctionnement sociétal de la culpabilité. 

Si on parle de l'effet Foucault, est-ce que cette critique n'a pas été l'introduction du libéral après le libertaire ? C'est la question que pose Régis Debray, qui identifie un potentiel effet pervers de la réception du livre. 

Intervenants
  • historienne, professeure émérite d’histoire contemporaine à l'université Paris-Diderot.
  • Magistrat honoraire, ancien président de l'association française de criminologie.
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......