LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Le Mépris" de Jean-Luc Godard
Épisode 4 :

"Mauvais Sang" de Leos Carax

58 min
À retrouver dans l'émission

Paris plongé dans une chaleur étouffante, une course effrénée, un ventriloque, un gangster, un fantôme de Louise Brooks et "Modern Love" de David Bowie. Aujourd'hui nous parlons du film "Mauvais Sang" de Leos Carax avec le réalisateur Christophe Honoré.

Juliette Binoche dans "Mauvais Sang" de Leos Carax
Juliette Binoche dans "Mauvais Sang" de Leos Carax Crédits : CHRISTOPHE D YVOIRE - Getty

Attention, film culte. Adoré par les uns, méprisé par les autres. Un film romantique, fougueux, fiévreux, qui célèbre la vitesse et l’apesanteur, l’innocence et la jeunesse. Un film qui fait de la cinéphilie une religion, et qui transforme chaque visage en icône. Un film où un amoureux fait des tours de magie pour séduire une adolescente au visage de madone. Un film où Michel Piccoli a les cheveux blancs et Juliette Binoche la coupe de Louise Brooks. Il est sorti en novembre 86. Il s’appelle "Mauvais Sang. 

Un élan 

Un film comme Mauvais Sang, quand vous le découvrez à 16 ans , il vous donne envie de monter à Paris avec une caméra et de dire j'ai envie de tourner moi aussi. C'est un élan ce film.    
Christophe Honoré

Comme dans un musée

On a l'impression, dans les films de Carax qu'il met en vitrine des tableaux et on se promène de l'un à l'autre comme dans un musée. Les tableaux ne sont pas forcément liés entre eux, le récit n'est pas ce qui prime.    
Christophe Honoré

Le visage de Juliette Binoche

Le visage de Juliette Binoche dans Mauvais Sang c'est un visage essentiel dans l'histoire du cinéma français.    
Christophe Honoré 

Un film hanté 

Mauvais Sang fait partie de ces films hantés, qui portent la trace d'un autre film, et ici c'est le Mépris de Godard.    
Christophe Honoré

Sons diffusés :

  • Caroline Champetier au micro de Marie Richeux, émission "Par les temps qui courent", 15 avril 2020, France Culture
  • Interview de Leos Carax au Festival de Locarno, 2012
  • Denis Lavant, au micro de Francesca Isidori, émission "Affinités électives", 22 décembre 2004, France Culture
  • Extrait du film "Mauvais Sang", de Leos Carax, 1986
  • Michel Piccoli, au micro de Serge Daney dans "Microfilms" en novembre 1986

Le Questionnaire :

-La 1ère séance dont vous vous souvenez : Papy fait de la résistance de Jean-Marie Poiré, 1983

-La dernière séance qui vous ait marqué : Bergman Island de Mia Hansen-Love, 2021

-Votre film de chevet : Lola de Jacques Demy, 1961

-Le film dans lequel vous aimeriez vivre : Journal intime de Nanni Moretti, 1993

-Le classique qui vous laisse de marbre : Les films de Buñuel 

-La pépite que personne ne connaît : Eclairage intime d'Ivan Passer, 1965

-Votre voix de cinéma préférée : Catherine Deneuve 

-Votre salle de cinéma préférée : Cinéma Arvor à Rennes

-Votre prochaine séance : Milla de Shannon Murphy, 2021

-Votre vœu cinéphile : Etre préservé des films de Sorrentino et de Maïwenn 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......