LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Le Mépris" de Jean-Luc Godard
Épisode 8 :

"2001, l'Odyssée de l'espace" de Stanley Kubrick

1h
À retrouver dans l'émission

C'est un film aussi expérimental que populaire, un objet unique dans l’histoire du cinéma, un voyage dans l’immensité de notre conscience. Un western sidéral. Un conte métaphysique. Aujourd'hui "2001, l'Odyssée de l'espace" avec le réalisateur Nicolas Saada.

Gary Lockwood et Keir Dullea dans le film "2001, l'Odyssée de l'espace" 1968
Gary Lockwood et Keir Dullea dans le film "2001, l'Odyssée de l'espace" 1968 Crédits : Metro-Goldwyn-Mayer - Getty

Le film d’aujourd’hui a fait bien plus que changer nos regards. Il nous a fait entrevoir l’avenir. Il nous a offert un des raccords les plus célèbres du cinéma, entre un os dont un singe a fait une arme, et le fuselage d’un vaisseau spacial. En septembre 1968, un an avant le premier pas de l’homme sur la lune, ce film nous a offert l’espace, Jupiter, et un trip vers l’infini. Il nous a appris que le premier sens de l’homme, c’est le toucher, et fait croiser un monolithe noir, lisse, massif et indéchiffrable. Bienvenue dans 2001, l’odyssée de l’espace.

La liberté absolue 

"2001, l'Odyssée de l'espace", c'est la liberté absolue d'un cinéaste qui produit et réalise ce film. La liberté de narration, la liberté plastique.          
Nicolas Saada

Les savants et les artistes 

L'admiration de Kubrick pour les savants se comprend, car les artistes et les savants sont des chercheurs. Kubrick c'est quelqu'un qui cherche sans savoir s'il va trouver. Il ne recherche pas le définitif par hasard comme dirait Godard, mais le hasard définitivement.        
Nicolas Saada

Une vision du futur 

Ce qui est extraordinaire c'est à quel point Kubrick voit juste sur le futur. Les personnages ont des tablettes comme celles qu'on a aujourd'hui dans notre quotidien. Hal ressemble curieusement à un smartphone. Il y a une prescience de ce que sera le design industriel qui est assez vertigineuse.        
Nicolas Saada

Sons diffusés :

  • Stanley Kubrick dans l’Emission "Toute une vie" par Alexandre Vuillaume-Tylski, 15 mai 2020
  • Musique de Richard Strauss, Ainsi parlait Zarathustra, 1896
  • Carole Desbarats et Sam Azulys au micro de Nicolas Martin, émission La Méthode scientifique : “2001, l'Odyssée de l'espace : 50 ans après”, 20 avril 2018
  • Interview de Stanley Kubrick par Michèle Halberstadt 
  • Interview de Gaspard Noé par Michèle Halberstadt 

Le Questionnaire

-La 1ère séance dont vous vous souvenez : En quatrième vitesse de Robert Aldrich, 1955

-La dernière séance qui vous ait marqué : Sauve qui peut (la vie) de Jean-Luc Godard, 1980

-Votre film de chevet : Entre le ciel et l'enfer d'Akira Kurosawa, 1963

-Le film dans lequel vous aimeriez vivre : La dolce vita de Federico Fellini, 1960

-Le classique qui vous laisse de marbre : Les Tontons flingueurs de Georges Lautner, 1963

-La pépite que personne ne connaît : Travail au noir de Jerzy Skolimowski, 1983 

-Votre voix de cinéma préférée : Orson Welles, Monica Vitti, Catherine Deneuve

-Votre salle de cinéma préférée : Le Max Linder 

-Votre prochaine séance : L' Echiquier du vent de Mohammad Reza Aslani, 2021

-Votre vœu cinéphile : Faire davantage confiance aux cinéastes 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......