LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Les Romans de la grande bleue
Épisode 9 :

Mer des îles : Elsa Morante

59 min
À retrouver dans l'émission

Avant-dernière halte de cette circumnavigation littéraire en Méditerranée : l'Italie vu à travers les yeux d'Elsa Morante (1912-1985) et son roman 'L’Ile d’Arturo' (1957), traversé de secrets et de rêves, et situé sur une petite île de la baie de Naples, un territoire aussi réel qu'imaginaire.

 Île de Procida dans le Golfe de Naples (Italie).
Île de Procida dans le Golfe de Naples (Italie). Crédits : Eri Morita - Getty

Avant-dernière station de notre voyage autour de la Méditerranée, l’Italie, le golfe de Naples et plus exactement l’île de Procida. Roman d’éducation, de passage à l’âge adulte, d’amours manquées, mais aussi roman de l’isolement et du dévoilement du sens comme de la souffrance de la vie, L'Ile d’Arturo d'Elsa Morante a obtenu le prestigieux Prix Strega en Italie en 1957.

L'une de mes premières fiertés avait été mon prénom. Je n'avais pas été long à savoir (et ce fut lui, il me semble, le premier à m'en informer) qu'Arturo est une étoile : la lumière la plus rapide et la plus radieuse de la constellation du Bouvier, dans le ciel Boréal ! Et qu'en outre ce prénom fut porté par un roi de l'Antiquité qui commandait à une troupe de fidèles, lesquels, comme leur roi lui-même, étaient tous des héros et que ce roi traitait en égaux, comme des frères.

Hélas, j'appris par la suite que le célèbre Arthur roi de Bretagne n'était pas de la vraie histoire mais seulement de la légende, et je le laissai donc de côté au profit de rois plus historiques (selon moi, les légendes étaient des choses puériles.  
Elsa Morante 

Si, à sa parution en 1957, il est l'œuvre déjà d'une figure essentielle de la littérature italienne, L'Île d'Arturo constitue un roman à part dans l'œuvre de Morante parce que c’est la seule fois où elle va faire l’unanimité. Ecrit entre Rome et Capri où elle séjournait avec son mari, l'écrivain Alberto Moravia, il va rencontrer un très grand succès public, contrairement à Mensonges et sortilèges (1948), son précédent roman, qui n’avait pas suscité autant d’enthousiasme, sans doute en raison de sa longueur et du fait qu’il apparaissait décalé dans la période de l’après-guerre. Même La Storia, son roman le plus connu à l’étranger, aura quelques problèmes de réception. Si L'Île d'Arturo prend comme point de départ l’île de Procida dans la baie de Naples, il n'est pas à proprement parler un roman réaliste, l'île servant davantage de prétexte à Elsa Morante pour construire un monde imaginaire

Pour évoquer ce roman, Mathias Enard s'entretient avec René de Ceccatty, auteur, traducteur et biographe d’Elsa Morante, et avec Hélène Frappat, philosophe, écrivaine et traductrice de l’italien.

Un roman plein de secrets, onirique, somnambulique où l’on perd parfois la notion du temps, pour se perdre dans un temps des origines, un temps mythologique. Une dimension fantasmatique que René de Ceccaty éclaire par la biographie d'Elsa Morante, en particulier par un épisode de son histoire familiale :

Dans L’Île d’Arturo, il y a beaucoup de secrets qui peu à peu viennent au jour mais le principal concerne l’homosexualité d’un personnage. Morante projette sur le personnage d'Arturo ses propres fantasmes liés à une absence de père, à un secret de famille qui a nourri profondément toute son œuvre. Comme son personnage, les mensonges et les secrets sont la nourriture de son imaginaire. Elsa Morante n’a jamais parlé de ce secret de famille, a trouvé, comme tous les grands écrivains, une voie symbolique, imaginaire, et extraordinairement poétique pour l’évoquer.  
René de Ceccaty

Procida, territoire de l'imaginaire

C’est comme si l’île entière était un énorme phare, la proue d’un bateau qui s’avance dans la mer. Et dans cette dualité, cette ambivalence très napolitaine, il y a l’obscurité de ces petites rues tortueuses, effrayantes. Il y a la cosmologie du ciel et de la mer et en même temps ce territoire insulaire de fermeture et de peur qu’elle décrit magnifiquement à travers le regard de cet enfant. Pour moi, le tour de force littéraire c’est ce double regard de la narration qui parvient à faire de l’intériorité une extériorité. Tout le roman est construit dans un aller/retour entre les deux. A la fois dans une dimension photographique comme si on regardait des photographies de l’île de Procida et en même temps, un regard qui représente une échappée vers un territoire légendaire. Vers cette photo manquante de la mère du personnage d’Arturo, morte à sa naissance.    
Hélène Frappat

  • Textes lus par Peggy Martineau
  • Prise de son : Bernard Laniel
  • Musiques diffusées : Ornella Vanoni, Le Mantellate et Fabrizio de André, Crêuza de mä

Bibliographie (en français)

  • Elsa Morante L'Île d'Arturo, mémoires d'un adolescent, (traduit de l'italien par Michel Arnaud), Gallimard, coll. Du monde entier, 1963 ; réédition Folio, 1978
  • Elsa Morante Anecdotes enfantines (nouvelles), Arléa, 2015
  • Elsa Morante Récits oubliés (nouvelles), Verdier, coll. Terra d'altri, 2009
  • Elsa Morante Petit manifeste des communistes, sans classes ni parti, suivi de Une lettre aux Brigades rouges, (trad. Martin Rueff), Payot & Rivages, coll. Rivages Poche, 2005
  • Elsa Morante La Storia (trad. Michel Arnaud), Gallimard, coll. Du monde entier, 1977 ; réédition Folio, 2004
  • Elsa Morante Territoire de rêve (trad. Jean-Noël Schifano), Gallimard, coll. Arcades, 1999
  • Elsa Morante Alibi, poésie (trad. Jean-Noël Schifano), Gallimard, 1999
  • Elsa Morante Pour ou contre la bombe atomique (trad. Jean-Noël Schifano), Gallimard, coll. Arcades,1992
  • Elsa Morante Le Monde sauvé par les gamins (poésie) (trad. Jean-Noël Schifano), Gallimard, coll. Du monde entier, 1991
  • Elsa Morante Mensonge et Sortilège, (trad. Michel Arnaud), Gallimard, coll. Du monde entier, 1967 ; réédition Folio, 1987
  • Elsa Morante Le châle andalou, nouvelles (trad. Mario Fusco), Gallimard, coll. Du monde entier, 1967 ; réédition Folio, 1984
  • Elsa Morante Aracoeli (trad. Jean-Noël Schifano), Gallimard, coll. Du monde entier, 1984 ; réédition Folio, 1980
Intervenants
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......