LE DIRECT
George Sand, portrait peint par Auguste Charpentier (1813-1880) /Illustration pour La Mare au Diable, gravure d'Henri Delaville d'après un dessin de Tony Johannot (1803-1852).

La dictée de Rachid Santaki : extrait de "La mare au diable" de George Sand

28 min
À retrouver dans l'émission

Parviendrez-vous à réaliser un sans faute ? Tout le monde est invité à prendre son stylo, devant son écran ou à l’écoute de la radio pour participer à cette expérience collective. Avec Sarah Marx, auteure et réalisatrice, et Géraldine Mosna-Savoye, productrice de l'émission du "Journal de la philo".

George Sand, portrait peint par Auguste Charpentier (1813-1880) /Illustration pour La Mare au Diable, gravure d'Henri Delaville d'après un dessin de Tony Johannot (1803-1852).
George Sand, portrait peint par Auguste Charpentier (1813-1880) /Illustration pour La Mare au Diable, gravure d'Henri Delaville d'après un dessin de Tony Johannot (1803-1852). Crédits : Universal History Archive/ DEA PICTURE LIBRARY - Getty

Ah ! la dictée c'est un défi qu'on se lance à soi-même et une expérience collective mêlant compétition, plaisir de la langue française et souvenirs d'enfance. Cette semaine, la dictée est un extrait du livre La mare au diable de George Sand.

Cette dictée a déjà été diffusée le 19 septembre 2020.

Le clin d'oeil de la semaine

Le moment de la dictée, chamboulée par un élève en difficulté… Petit extrait illustrant la difficulté de la réécriture manuscrite : " Les Quatre Cents Coups ", film français de François Truffaut, sorti en 1959.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Texte de la dictée

Le soleil se couche derrière la colline. C’est la fin d’une rude journée de travail. Le paysan est vieux, trapu, couvert de haillons. L’attelage de quatre chevaux qu’il pousse en avant est maigre, exténué ; (fin de la dictée des écoliers) le soc s’enfonce dans un fonds raboteux et rebelle. Un seul être est allègre et ingambe dans cette scène de sueur et usaige. C’est un personnage fantastique, un squelette armé d’un fouet, qui court dans le sillon à côté des chevaux effrayés et les frappe, servant ainsi de valet de charrue au vieux laboureur. C’est la mort, ce spectre qu’Holbein a introduit allégoriquement dans la succession de sujets philosophiques et religieux, à la fois lugubres et bouffons, intitulée les Simulachres de la mort

Explications des principales difficultés

- trapu : qui est court et large (souvent avec l'idée de robustesse, de force).

- haillons : nom masculin. Vieux lambeau d'étoffe servant de vêtement.

- soc : nom masculin. Lame de la charrue qui tranche horizontalement la terre.

- fonds : nom masculin, bien immeuble (domaine ou sol à bâtir) à ne pas confondre avec « fond » : partie la plus basse de quelque chose de creux, de profond.

- ingambe : adjectif. Qui a un usage normal de ses jambes.

- usaige : en vieux français, usage, trop usé.

- sillon : nom masculin. Longue tranchée ouverte dans la terre par la charrue.

- charrue : du latin carrūca (« char à deux roues »), dérivé de carrus (« char »), d'abord de guerre puis char rural, mot emprunté au gaulois carros. Le glissement de vocabulaire se fit lors de l'ajout de roues à l'araire.

- Hans Holbein est un peintre et graveur allemand, né à Augsbourg vers 1497 et mort à Londres entre le 8 octobre et le 29 novembre 1543. Il est l'un des peintres les plus importants de la Renaissance. 

- allégoriquement : adverbe. D'une manière allégorique, dans un sens allégorique.

Les dictées des invitées

Sarah Marx, auteure et réalisatrice.

.
.

Géraldine Mosna-Savoye, productrice de l'émission du "Journal de la philo" sur France Culture.

.
.

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......