LE DIRECT
Tombe d'Albert Camus (1913-1960) au cimetière du village de Lourmarin (Vaucluse).

La dictée de Rachid Santaki : un extrait de "La Peste" d'Albert Camus

25 min
À retrouver dans l'émission

Parviendrez-vous à réaliser un sans faute ? Tout le monde est invité à prendre son stylo, devant son écran ou à l’écoute de la radio, pour participer à cette expérience collective. Aujourd'hui, c'est l'acteur et metteur en scène André Marcon qui a accepté de relever le défi.

Tombe d'Albert Camus (1913-1960) au cimetière du village de Lourmarin (Vaucluse).
Tombe d'Albert Camus (1913-1960) au cimetière du village de Lourmarin (Vaucluse). Crédits : © Anne-Christine POUJOULAT - AFP

Ah ! la dictée, c'est un défi qu'on se lance à soi-même et une expérience collective mêlant compétition, plaisir de la langue française et souvenirs d'enfance. Cette semaine, la dictée est un extrait de La Peste d'Albert Camus, à l'occasion de l'Estival Camus, co-produit par la famille Camus, Les Rencontres Méditerranéennes Albert Camus et France Culture qui se déroulent du 24 au 27 juin 2021 à Lourmarin, village du Vaucluse, dans lequel Albert Camus a vécu et est enterré.
André Marcon, acteur et metteur en scène,est notre invité pour cette dictée enregistrée sur place à Lourmarin.

Pour en savoir plus sur André Marcon et son actualité

  • Sa page wikipédia et celle sur le site TPA.fr des Théâtres et producteurs associés.
  • Lecture : enregistrement, à l'Estival Camus de Lourmarin, d'une lecture Camus / Sartre - La bataille de L’homme révolté avec Pascal Rénéric - Réalisation  : Baptiste Guiton, à écouter ce samedi 26 juin 2021 à 21h sur France Culture.
  • Cinéma : il joue dans le premier long métrage de Sandrine Kiberlain en tant que réalisatrice, Une jeune fille qui va bien qui sera présenté à la 60e édition de la Semaine Internationale de la Critique lors du prochain Festival de Cannes.
  • Cinéma : il tourne actuellement avec André Téchiné dans Les pieds sur terre aux côtés de Noémie Merlant, Benjamin Voisin, Audrey Dana.
  • Théâtre : il va reprendre la pièce Anne-Marie la beauté de Yasmina Reza, pièce qu’elle a écrite pour lui et qu'il a jouée au théâtre de la Colline, début 2020.
  • Théâtre : il va reprendre la pièce Avant la retraite de Thomas Bernhard, dans une mise en scène d'Alain Françon, avec Catherine Hiegel, Noémie Lvovsky au théâtre de la Porte Saint-Martin - reprise à partir de janvier 2022.
  • Article André Marcon, l'illustre comédien, Le Point, mars 2020.

Le clin d'œil de la semaine

Il s'agit d'une reprise d'un sketch de Dany Boon "Il faut lire" dans le cadre de l'émission Vivement Dimanche Prochain avec Michel Drucker sur France 2 diffusée le 12 novembre 2017.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"La Peste" d'Albert Camus

La Peste est un roman d’Albert Camus, publié en 1947, et ayant reçu le prix des Critiques, la même année. Il appartient au cycle de la révolte rassemblant trois œuvres de Camus, La Peste, L'Homme révolté et Les Justes qui ont permis en partie à son auteur de recevoir le prix Nobel de littérature en 1957. La Peste est un succès éditorial dès sa sortie en France et à l’étranger. Traduit dans une dizaine de langues, le roman est le troisième plus grand succès des Éditions Gallimard, après Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry et L'Étranger d'Albert Camus.

L’histoire se déroule dans les années 1940 et a pour théâtre Oran durant la période de l’Algérie française. Le roman raconte, sous forme de chronique, la vie quotidienne des habitants pendant une épidémie de peste qui frappe la ville et la coupe du monde extérieur.

Texte de la dictée

Au lendemain de la mort du concierge, de grandes brumes couvrirent le ciel. Des pluies diluviennes et brèves s’abattirent sur la ville ; une chaleur orageuse suivait ces brusques ondées. (fin de la dictée pour les écoliers) La mer elle-même avait perdu son bleu profond et, sous le ciel brumeux, elle prenait des éclats d’argent ou de fer, douloureux pour la vue. La chaleur humide de ce printemps faisait souhaiter les ardeurs de l’été. Dans la ville, bâtie en escargot sur son plateau, à peine ouverte vers la mer, une torpeur morne régnait. Au milieu de ses longs murs crépis, parmi les rues aux vitrines poudreuses, dans les tramways d’un jaune sale, on se sentait un peu prisonnier du ciel. Seul, le vieux malade de Rieux triomphait de son asthme pour se réjouir de ce temps.

Explications des principales difficultés

- diluviennes : selon le dictionnaire de l'Académie française, cet adjectif a pour origine le mot latin diluvium, qui signifie déluge. La pluie diluvienne, c'est la pluie, non seulement torrentielle (comme un torrent) mais aussi qui inonde tout.

Ces : ces est un adjectif démonstratif, qui sert à designer quelqu'un ou quelque chose. Ses est un adjectif possessif, qui marque l'appartenance. Il aime ses chiens.

- éclats : de l'ancien français esclat. Dérivé verbal sans suffixe de éclater.

- brumeux : brume ; vient du provençal brumos. Dérivé de brume avec le suffixe -eux.

- souhaiter : une règle simple pour savoir si on doit mettre é ou er à la fin d'un verbe est de le remplacer par le verbe "vendre" dans la phrase. Si l'on dit "vendu", il faut mettre é, sinon il faut mettre -er.

- bâtie : construit, édifié. Au sens figuré, constitué, fait, qualifiant la constitution physique. Ce mot trouve son origine avec le terme francique bastjan qui donne « bâtir », ou en bas latin bastia pour désigner un château ou une tour.

- torpeur : Emprunté au latin torpor, -oris « engourdissement », dérivé de torpere « être engourdi ».

- morne : d'un ancien verbe morner « être triste », du francique mornôn, de même origine que le gotique 𐌼𐌰𐌿𐍂𐌽𐌰𐌽, maúrnanêtre triste », « être inquiet »).

- crépis : Il apparait avec le sens de « se froncer, devenir grenu », doublet lexical de crêper avec la terminaison -ir. Au sens « maçonnique », c'est proprement « donner du grain à un mur ».

- tramway : ce mot d'origine anglaise « tramway » provient de la combinaison de tram-way composé de tram, « rail plat », et way signifiant « voie ». Le terme « tramway » désigne donc une voie ferrée formée de deux rails parallèles sur lesquels circulent des véhicules.

- asthme : L'asthme [asm̥], du grec ancien ἄσθμα, ásthma, via le latin asthma signifiant « respiration difficile », est une maladie du système respiratoire touchant les voies aériennes inférieures et notamment les bronches, définie comme étant une gêne respiratoire.

La dictée de l'invité

André Marcon, acteur et metteur en scène

.
. Crédits : © André Marcon
.
. Crédits : © André Marcon

Bibliographie

La Peste (Gallimard/Folio)

La PesteAlbert CamusGallimard, 1947

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......