LE DIRECT
Marguerite Yourcenar dans sa maison de Northeast Harbor dans le Maine (Etats-Unis). Elle reçut le prix Femina en Mai 1968 pour son roman "L'Oeuvre au noir".

La dictée de Rachid Santaki : un extrait de "L'Œuvre au noir" de Marguerite Yourcenar

28 min
À retrouver dans l'émission

Parviendrez-vous à réaliser un sans faute ? Tout le monde est invité à prendre son stylo, devant son écran ou à l’écoute de la radio, pour participer à cette expérience collective. Aujourd'hui, ce sont deux jeunes comédiens, Salif Cissé et Edouard Sulpice qui se sont prêtés à l'exercice.

Marguerite Yourcenar dans sa maison de Northeast Harbor dans le Maine (Etats-Unis). Elle reçut le prix Femina en Mai 1968 pour son roman "L'Oeuvre au noir".
Marguerite Yourcenar dans sa maison de Northeast Harbor dans le Maine (Etats-Unis). Elle reçut le prix Femina en Mai 1968 pour son roman "L'Oeuvre au noir". Crédits : © Sophie Bassouls / Sygma - Getty

Ah ! la dictée, c'est un défi qu'on se lance à soi-même et une expérience collective mêlant compétition, plaisir de la langue française et souvenirs d'enfance. Cette semaine, la dictée est un extrait de L'Œuvre au noir de Marguerite Yourcenar.

Le clin d'œil de la semaine

Bande annonce du film A l'abordage. Paris, un soir au mois d'août. Un garçon rencontre une fille. Ils ont le même âge, mais n'appartiennent pas au même monde. Félix travaille, Alma part en vacances le lendemain. Qu'à cela ne tienne. Félix décide de rejoindre Alma à l'autre bout de la France. Par surprise. Il embarque son ami Chérif, parce qu'à deux c'est plus drôle. Et comme ils n'ont pas de voiture, ils font le voyage avec Edouard. Evidemment, rien ne se passe comme prévu. Peut-il en être autrement quand on prend ses rêves pour la réalité ?

Des premiers rôles portés par des comédiens-élèves au Conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris qui apportent leur talent et leur fraîcheur à cette histoire : Eric Nantchouang (Félix), Salif Cissé (Chérif), Edouard Sulpice (Edouard), comédiens du film À l'abordage, réalisé par Guillaume Brac, visible en replay sur arte.tv jusqu'au 21 juin. Une sortie en salles est prévue le 21 juillet 2021.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Salif Cissé a aussi écrit et joué dans une mini-série Couronnes, réalisée par Julien Carpentier, dont le premier épisode est disponible sur You tube (ci-dessous).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Affiche du film A L'abordage de Guillaume Bracq
Affiche du film A L'abordage de Guillaume Bracq Crédits : © DR

A visionner, l'entretien avec Guillaume Brac, le réalisateur (chaîne You tube Bref Cinéma)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

"L'Œuvre au noir" de Marguerite Yourcenar

L'Œuvre au noir est un roman de Marguerite Yourcenar, paru le 8 mai 1968. Dès l'année de sa parution, il connaît un grand succès public et il reçoit le prix Femina par un vote à l'unanimité du jury.
L'Œuvre au Noir peut être vu comme le pendant « Renaissance » des Mémoires d'Hadrien, le roman le plus célèbre de Marguerite Yourcenar. Ces deux romans ont en effet comme point commun de présenter les réflexions de deux hommes, bien qu'assez différents, sur leur époque, sur le monde tel qu'ils l'ont connu. Le récit se compose de trois parties : la vie errante, la vie immobile et la prison.

Citation de Marguerite Yourcenar à propos du titre de son roman

La formule « L'Œuvre au noir », donnée comme titre au présent livre, désigne dans les traités alchimiques la phase de séparation et de dissolution de la substance qui était, dit-on, la part la plus difficile du Grand Œuvre. On discute encore si cette expression s'appliquait à d'audacieuses expériences sur la matière elle-même ou s'entendait symboliquement des épreuves de l'esprit se libérant des routines et des préjugés. Sans doute a-t-elle signifié tour à tour ou à la fois l'un et l'autre.

L'histoire de L'Œuvre au noir

Incarnation, à bien des titres, de l'humaniste, Zénon Ligre, homme de la Renaissance, à la fois clerc, philosophe, médecin et alchimiste, a beaucoup appris au cours d'une vie errante. Ses activités scientifiques, ses publications ainsi que son esprit critique indisposent l'Église. Réfugié à Bruges sous un faux nom, il sera enfermé dans une prison de l'Inquisition où il mettra fin à sa vie pour acquérir quelque chose de bien plus grand : la divinité.
Zénon symbolise l'homme qui cherche mais ne peut taire la vérité au milieu de ses contemporains dont seuls certains le comprennent. Il y perdra sa liberté, puis sa vie.

Texte de la dictée

Les tuiles laissaient passer la brume et les incompréhensibles astres. Des morts par centaines l’occupaient et des vivants aussi perdus que des morts : des douzaines de mains avaient posé ces carreaux, (fin de la dictée pour les écoliers) moulé ces briques et scié ces planches, cloué, cousu ou collé : il eût été aussi difficile de retrouver l’ouvrier encore bien vivant qui avait tissé ce pan de bure que d’évoquer un trépassé. Des gens avaient logé là comme un ver dans son cocon, et y logeraient après lui. Bien cachés, sinon tout à fait invisibles, un rat derrière une cloison, un insecte taraudant du dedans une solive malade voyaient autrement que lui les pleins et les vides qu’il appelait sa chambre... Il levait les yeux.

D'après L'Œuvre au noir de Marguerite Yourcenar
Editions Gallimard, chapitre L’abîme

Explication des principales difficultés

- passer : Une règle simple pour savoir si on doit mettre é ou er à la fin d'un verbe est de le remplacer par le verbe "vendre" dans la phrase. Si l'on dit "vendu", il faut mettre é, sinon il faut mettre "er".

- avaient posé : le participe passé des verbes conjugués avec l'auxiliaire _avoir_ne s'accorde jamais avec le sujet : il est invariable si aucun complément d'objet direct (COD) ne le précède.

- ces : ces est un adjectif démonstratif, qui sert à designer quelqu'un ou quelque chose. Ses est un adjectif possessif, qui marque l'appartenance. Il aime ses chiens.

- cloué, cousu ou collé : le participe passé des verbes conjugués avec l'auxiliaire _avoir_ne s'accorde jamais avec le sujet : il est invariable si aucun complément d'objet direct (COD) ne le précède.

- eût : conjugaison du verbe être au subjonctif-plus-que parfait, à la troisième personne du singulier. 

- pan de bure : le mot bure vient du qualificatif « burel » donné aux laines de couleur grise, brun ou noir. Bure et bureau ont la même étymologie.

- avaient logé : le participe passé des verbes conjugués avec l'auxiliaire avoir ne s'accorde jamais avec le sujet : il est invariable si aucun complément d'objet direct (COD) ne le précède.

- taraudant : « creuser en spirale pour exécuter un pas de vis » (Félibien, p. 748: tarauder. C'est faire un Ecrou ou un trou en façon d'Ecrou); b) 1845 « creuser en spirale (une vis) » (Besch.); 2. 1827 pop.

- solive : Mot dérivé de sole (« pièce de charpente ») avec le suffixe -ive.

- pleins : on écrit pleins avec un s quand il est synonyme de rempli , de complet ou de total , le mot plein s'accorde au pluriel et au féminin. Il peut alors prendre les formes pleine et pleines. Dans ce cas, c'est un adjectif.

La dictée des invités

Salif Cissé, comédien

.
. Crédits : © Salif Cissé

Edouard Sulpice, comédien

.
. Crédits : © Edouard Sulpice
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......