LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Matisse, laboratoire intérieur" et "Gao Bo"

Art plastique: "Henri Matisse, le laboratoire intérieur" et "Gao Bo"

59 min
À retrouver dans l'émission

Pour cette dispute art plastique, un classique avec "Henri Matisse, le laboratoire intérieur" au Musée des Beaux-Arts de Lyon, et de la photographie avec "Gao Bo" à la Maison Européenne de la Photographie. Avec Corinne Rondeau, Yasmine Youssi, Lucile Commeaux et Arnaud Laporte.

"Matisse, laboratoire intérieur" et "Gao Bo"
"Matisse, laboratoire intérieur" et "Gao Bo"

"Henri Matisse, le laboratoire intérieur"

Au Musée de Beaux arts de Lyon jusqu'au 6 mars 2017

Affiche "Matisse, le laboratoire intérieur"
Affiche "Matisse, le laboratoire intérieur"

On connaît très bien Matisse pour ses peintures très colorées, moins pour ce que nous fait découvrir Le Musée des Beaux arts de Lyon dans cette expositions: ses dessins. Sources d'inspiration, recherches du trait et de forme, réceptacles de son imaginaire et de ses désirs.

Ce sont 250 oeuvres dessinées mises en relation avec ses peintures et sculptures que nous découvrons au fil de l'exposition. On y voit se déployer une articulation entre l'apprentissage et l'aboutissement tout au long de la vie de l'artiste. Une entrée dans "l'atelier intérieur".

"Cette exposition nous apprend le labeur incroyable de Matisse, que l'on ne connaissait pas". Corinne Rondeau

"J'ai eu l'impression de rentrer dans la tête de Matisse, grâce au dessin". Yasmine Youssi

"GAO BO"

A la Maison Européenne de la Photographie jusqu’au 09 avril 2017

photo de l'exposition  "Les offrandes" de Gao Bo
photo de l'exposition "Les offrandes" de Gao Bo Crédits : BoSTUDIO

Artiste né en 1964 dans la province du Sichuan en Chine, Gao Bo vit et travaille à Pékin. Depuis plus de trente ans, Gao Bo modèle son oeuvre, aux frontières de la photographie, de l’installation et de la performance.

Utilisant le matériel photographique classique produit au cours de ses premiers voyages au Tibet, il reprend ses tirages et les recouvre d’encre, de peinture et de son propre sang.

Au fil des années, les interventions de l’artiste sur les photographies se font de plus en plus extrêmes et flirtent avec la performance, allant jusqu’à recouvrir de peinture noire des tirages monumentaux, ou à brûler entièrement une série de portraits de condamnés à mort pour en récolter les cendres. Gao Bo n’a de cesse de repousser les limites du medium photographique, questionnant la disparition, la trace et le renouveau possible à travers un processus créatif aux frontières de la destruction. La Maison Européenne de la Photographie consacre une grande rétrospective du travail de Gao Bo, des premières photographies tibétaines aux installations les plus récentes, la plupart présentées pour la première fois en Europe. Cette exposition met en lumière les thèmes chers à l’artiste et s’attache à révéler les spécificités de sa démarche, mêlant cheminement conceptuel et recherche plastique.

[extrait présentation de l'exposition sur le site de la MEP]

Coup de coeur/Coup de griffe

Anna Boghiguian : Promenade dans l’inconscient” et “Abraham Cruzvillegas : Autoconstriction approximante vibrante retroflexe” au Carré d’Art, musée d'art contemporain de Nîmes (Gard), jusqu'au 19 février (Corinne Rondeau)

Vincent Perez. Identités” à la Maison Européenne de la Photographie, jusqu'au 9 avril (Yasmine Youssi)

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Programmation musicale

♫« La ligne claire » Marc.Olivier DUPIN

♫« Chod Ritual » Imade SUPUTRA

Chroniques
21H25
13 min
Le Petit Salon
La Micro-Folie de Sevran ou comment "amener l'art en banlieue"
Intervenants
  • Journaliste à Télérama
  • Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......