LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bandeau de La Dispute du 25 janvier

Art plastique: "Images à la sauvette"et" Thomas Huber, extase"

57 min
À retrouver dans l'émission

Au programme de cette Dispute arts plastiques : "Images à la sauvette"à la fondation Henri Cartier-Bresson, et "Thomas Huber, extase" au Centre culturel Suisse. Avec Corinne Rondeau, Frédéric Bonnet, Arnaud Laporte et Lucile Commeaux

Bandeau de La Dispute du 25 janvier
Bandeau de La Dispute du 25 janvier

"Images à la sauvette", à la Fondation Henri Cartier-Bresson (du 11 janvier au 23 avril 2017)

couverture du livre "Images à la sauvette"
couverture du livre "Images à la sauvette"

« Les magazines finissent par faire des cornets à frites. Les livres demeurent. » Henri Cartier-Bresson

La Fondation consacre une exposition au célèbre ouvrage de Cartier-Bresson, Images à la Sauvette. Le projet, à l’initiative de l’éditeur Tériade, voit le jour en octobre 1952 dans le cadre d’une co-édition franco-américaine avec la participation de Matisse et les éditeurs Simon and Schuster. Dès sa parution en 1952, Images à la Sauvette eut un succès retentissant dans le monde des arts, considérée comme une « bible pour les photographes » selon les mots de Robert Capa. L’ouvrage révèle tout le talent de Cartier-Bresson à travers une sélection de clichés de 1932 à 1950, allant de l'humain aux voyages, du familier à l'inconnu.

[Extrait du dossier de presse de l'exposition "Images à la sauvette", Fondation Henri Cartier-Bresson, 2017]

"Thomas Huber, extase" au Centre culturel suisse (du 21 janvier au 2 avril 2017)

Affiche de l'exposition "Thomas Huber, extase"
Affiche de l'exposition "Thomas Huber, extase" Crédits : Centre culturel suisse, paris

Thomas Huber prend littéralement possession de la grande salle du Centre culturel suisse où il se dédie entièrement à la figure d’Éros. Le peintre suisse basé à Berlin y présente une exposition composée de dessins, d’aquarelles et de grandes peintures murales, réalisés in situ. « J’ai l’intention d’articuler le genius loci, c’est-à-dire le lieu d’exposition, en y peignant cet Éros qui nous lie ». Des dômes, en positif et négatif, constitués de gigantesques vulves fontaines, sont peints à même les murs. L’espace d’exposition mis en abîme par ces peintures murales comporte également un ensemble de dessins et d’aquarelles. Cette manipulation par l’image recèle pour l’artiste des possibilités magiques : la représentation de l’espace agit sur l’espace lui-même. Thomas Huber transcende ainsi l’image des organes sexuels souvent considérés comme inesthétiques voire laids, en leur donnant une forme esthétique, en les rendant « beaux ».

[Extrait du dossier de presse de l'exposition "Thomas Huber, extase" au Centre culturel suisse, 2017]

Le Petit salon de Lucile Commeaux

Tous les jours aux alentours de 21h20 les critiques de la Dispute passent au Petit Salon pour discuter d’un sujet de l’actualité culturelle – nouvelles têtes, polémiques, querelles esthétiques. À retrouver ici.

Coups de cœur / coups de griffe

"La nature silencieuse. Paysages d'Odilon Redon", jusqu'au 26 mars 2017 à la Galerie des beaux arts de Bordeaux (partenariat avec le musée des Beaux-Arts de Quimper) pour Corinne Rondeau

Didier Vermeiren -"Construction de distance" au Fonds régional d'art contemporain (Frac) Bretagne à Rennes, jusqu'au 23 avril. (pour Frédéric Bonnet)

Programmation musicale

♫ "Autumn years" Hanrik WIKSTROM (ADD072)

♫ "Ecstasy" Wolfgang Press

Chroniques
21H25
10 min
Le Petit Salon
Un petit musée contre les grands
Intervenants
  • Maître de conférences en esthétique et sciences de l’art à l’Université de Nîmes et critique d'art
  • Journaliste au Journal des Arts
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......