LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Crédits : Domaine de Chantilly, Scarlett Coten

Arts plastiques : "Cette biennale manque de propos et de parti-pris"

55 min
À retrouver dans l'émission

Ce soir Anaël Pigeat, Stéphane Corréard et Maurice Ulrich poseront leurs regards sur deux expositions qui s'ouvrent ses jours-ci : Le Massacre des innocents (Poussin, Picasso, Bacon) au domaine de Chantilly et la Biennale des photographes du monde arabe contemporain dans 8 lieux parisiens.

Crédits : Domaine de Chantilly, Scarlett Coten
Crédits : Domaine de Chantilly, Scarlett Coten

Le massacre des innoncents (Poussin - Picasso - Bacon) du 11 septembre au 7 janvier au Domaine de Chantilly

Présentation : Cette exposition, qui se tiendra dans la salle du Jeu de Paume du Domaine de Chantilly, se concentrera sur le chef-d’œuvre de Nicolas Poussin. À travers une cinquantaine d’œuvres, elle mettra en lumière sa postérité en accordant une large place à l’art moderne et contemporain.

Le visiteur découvrira tout d’abord l’histoire du tableau et de ses propriétaires, de son commanditaire italien, le marquis Vincenzo Giustiniani (1564-1637) au duc d’Aumale (1822-1897), de Rome à Chantilly en passant par Londres. Puis le chef-d’œuvre, en majesté, sera confronté à des grands maîtres du XVIIe siècle (Guido Reni, Pietro Testa), à une version antérieure du tableau provenant du Petit Palais et à un dessin préparatoire.

Le parcours se poursuivra par différentes interprétations allant du XVIIIe au début du XIXe siècle (Jean-Baptiste-Marie-Pierre, Léon Cogniet). Les dernières salles montreront les relectures modernes et contemporaines du Massacre des Innocents. Le Charnier (1945) de Pablo Picasso, côtoiera Head II (1949) de Francis Bacon. Des œuvres d’artistes contemporains ayant joué le jeu de l’appropriation (Henri Cueco, Jean-Michel Alberola…) seront présentées à touche-touche, évoquant l’accrochage XIXe du musée Condé. Enfin, des propositions inédites d’Annette Messager, Pierre Buraglio ou Jérôme Zonder démontreront toute la force et l’actualité du chef-d’œuvre de Chantilly.

Anaël Pigeat :

L’œuvre la plus contemporaine de l'exposition est peut-être celle de Poussin.

Stéphane Corréard :

L'exposition manque d'une diversité, d'échos qui auraient pu l'enrichir.

Maurice Ulrich :

L'exposition aurait peut-être due se limiter à ses trois tableaux-phares.

Le massacre des innocents, Poussin, Picasso, Bacon
Le massacre des innocents, Poussin, Picasso, Bacon Crédits : Domaine de Chantilly

Catalogue : Poussin : Le Massacre des Innocents, Picasso, Bacon (Flammarion)

Deuxième Biennale des photographes du monde arabe contemporain du 13 septembre au 12 novembre à l'IMA la MEP et six autres lieux parisiens

Présentation. L’Institut du Monde Arabe (IMA) et la Maison Européenne de la Photographie (MEP) présentent la deuxième édition de la Biennale des photographes du monde arabe contemporain qui ouvrira le 13 septembre 2017. Fort du succès public et professionnel rencontré par la première édition en 2015, les deux institutions poursuivent l’exploration de la création photographique contemporaine dans cette région du monde. La Biennale des photographes du monde arabe contemporain se déroulera simultanément dans huit lieux parisiens : l’IMA, la MEP, la Cité internationale des Arts, la Mairie du 4e, la Galerie Thierry Marlat, Photo 12, la Galerie Clémentine de la Féronnière et la Galerie Binôme, dessinant un parcours pluriel à travers les différents regards des photographes contemporains sur le monde arabe..

Biennale des photographes du monde arabe contemporain
Biennale des photographes du monde arabe contemporain Crédits : Scarlett Coten, Mohaned - Série Mectoub, Alexandrie, Egypte, 2013 //

Maurice Ulrich :

Qu'est-ce qu'un photographe du monde arabe ?

Stéphane Corréard :

Les expositions renvoient l'impression d'un catalogue.

Vos commentaires

Avant l'émission, et pendant l'émission, réagissez et donnez votre avis sur @ladisputeFC et la page Facebook de la Dispute.

Intervenants
  • Editor-at-large du mensuel The Art Newspaper édition française, critique d’art et journaliste à Paris Match, productrice de documentaires sur France-Culture, ancienne critique à La Dispute sur France Culture
  • Critique d'art, directeur du salon Galeristes, participe à La Dispute sur France Culture, signataire de la Tribune “Non au «cadeau» de Jeff Koons” dans Libération
  • (L'Humanité)
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......